La chapelle expiatoire serait-elle une nécropole révolutionnaire ?

La Chapelle expiatoire © Valdlentin

Encore méconnue du grand public, la Chapelle expiatoire a été construite au 19ème siècle à l’endroit où furent inhumés les corps de Louis XVI et Marie-Antoinette avant d’être transférés à la basilique Saint-Denis. On pensait tout savoir de son histoire et pourtant, une récente découverte pourrait bien remettre cela en question…

Après un long travail de recherches et de fouilles, Aymeric Peniguet de Stoutz, l’administrateur de la chapelle, est convaincu que les 500 guillotinés de la place de la Concorde – supposés reposer dans les catacombespourraient bien avoir été finalement rassemblés au sein de la chapelle expiatoire. Ils auraient été déplacés de l’ancien cimetière de la Madeleine jusqu’ici.

Son hypothèse est appuyée par des écrits de Louis XVIII qui, lors de sa commande du monument en 1815, ordonna aux architectes “Qu’aucune terre saturée de victimes ne soit déplacée de ce lieu pour la construction de la chapelle”. Grâce à une technique de forage et à un examen fibroscopique, les experts ont en effet pu identifier quatre coffres en cuir remplis d’ossements humains : si la théorie d’Aymeric Periguet de Stoutz s’averait juste, cela signifierait alors qu’ils abriteraint les corps de Robespierre, Lavoisier, du Duc D’Orléans, d’Olympe de Gouges ou encore de Madame du Barry !

Une demande de fouilles complémentaires a donc été déposée auprès de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) pour lever définitivement le voile sur ce mystère. En attendant, si vous souhaitez découvrir d’autres traces passionnantes de la Révolution française à Paris, participez à notre visite insolite sur ce thème : dates et inscriptions ici.

À lire également : 
La chapelle Expiatoire, le monument le plus méconnu de Paris

Crédit photo de une : La Chapelle expiatoire © Valdlentin

MAJ 09/22 AC

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités