fbpx

Loïe Fuller, la « Fée lumière » de la danse moderne

Loïe Fuller. Photographie de Frederick Glasier, 1902
Par Romane Fraysse

La Serpentine est indissociable de Loïe Fuller, car qui à part Loïe Fuller a interprété à la fin du XIXe siècle une pareille danse ondulante, mêlant costume ample, mouvements abstraits, effets de lumière et de son ? C’est en effet en 1891 que la « Fée lumière » crée cette première chorégraphie aux États-Unis, avant de faire carrière à Paris en tant que danseuse, metteuse en scène et réalisatrice parmi les avant-gardes.

Cet article est réservé aux membres Zigzag. Pour accéder à tous les articles en illimité et soutenir Paris Zigzag cliquez sur s’abonner.