fbpx

Connaissez-vous l’histoire de cette maison abandonnée en plein Paris devenue un temple du street-art ?

Maison abandonnée Paris
Par Alexandre M

Paris est une ville si riche, en termes de monuments et de lieux à visiter absolument, qu’une semaine serait à peine suffisante pour tout voir et tout faire. Dans chaque arrondissement de la capitale, il y a tellement d’endroits à découvrir qu’une liste bien faite et un programme bien organisé sont très vite nécessaires. Prenons par exemple le 20ème arrondissement, situé à l’est de Paris. S’il n’est pas le plus visité par les touristes français ou étrangers, le dernier arrondissement de la capitale peut toutefois compter sur des lieux emblématiques, l’église Saint-Germain de la Charonne, le Pavillon Carré de Baudoin et bien entendu le cimetière du Père-Lachaise, où reposent bon nombre de personnages historiques et autres célébrités. Et si les tombes et autres constructions insolites vous plaisent, une autre bizarrerie vous attend juste à côté du cimetière…

Bandeau inscription newsletter

Un bâtiment aux mille vies encore debout

Quoi de mieux qu’une maison à l’apparence délabrée à quelques mètres d’un cimetière ? En sortant du Père-Lachaise, c’est en effet ce que l’on peut trouver si l’on se rend au 163 rue des Pyrénées. Une fois arrivés, impossible de ne pas voir d’imposantes bâtisses entièrement recouvertes de fresques et de tags street-art. Abandonnées depuis près de 20 ans, ces murs abritaient autrefois l’ancienne cartonnerie “Elka”. En admirant d’ailleurs la façade avec attention, on peut lire l’inscription “Maison sérieuse depuis 1881”, ce qui permet de dater approximativement les débuts de cette bâtisse. Après la fermeture de la cartonnerie, l’endroit est occupé par des artistes :  la Cartonaria 163 est née. Des décors se montent pour des spectacles de théâtre, d’arts de rue, de cabaret ou des défilés de mode de jeunes créateurs, tandis qu’un public hétérogène, à l’image de la programmation, vient découvrir les lieux. Voisins curieux, étudiants, associations du quartier, professionnels des arts vivants, retraités et même élus locaux viennent assister aux spectacles ou projections données au sein de cette maison parisienne. Mais en 2009, l’association est expulsée par la police, au prétexte que la maison de maître, attenante au hangar, menace de s’effondrer. Vidé dans la précipitation, le lieu est occupé plus tard par un campement de gens du voyage. Mais au début des années 2010, un incendie en a détruit une partie.

Rue Fresque Love Hôtel © Art Streetic
Rue Fresque Love Hôtel © Art Streetic

 

Une œuvre étonnante et détonnante

Aujourd’hui, l’endroit a retrouvé un peu de couleurs avec, sur la façade de la maison qui donne sur la rue, une imposante fresque humoristique sur le thème d’une ancienne maison close, “Love Hôtel”. Créée en 2017, cette œuvre est signée du peintre Benoît Robin, alias “Mr Hobz”, artiste né à Paris et co-créateur du Studio TRBDSGN (Turbo Design).  Avec ses personnages peints à la bombe et qui semblent issus de comics, l’artiste parisien nous convie au “Love Hotel”. Puisqu’il est assez rare de voir Hobz travailler seul et sur une grande surface, l’œuvre qu’il est possible d’admirer rue des Pyrénées est donc une véritable pièce artisitique à ne pas manquer. L’artiste a par ailleurs profité de la présence de son compère Retro Graffitism sur le mur Karcher pour s’approprier la façade de l’immeuble abandonné qui le jouxte.Une manière de redonner un peu de vie (et de couleurs) à un bâtiment qui devrait malheureusement disparaître un jour ou l’autre.

Façade Fresque Love Hôtel © Street-Heart
Façade Fresque Love Hôtel © Street-Heart

Le 20e arrondissement, berceau du street art à Paris

Le street art et le graffiti ont une très grande histoire à Paris, et notamment dans le 20e arrondissement. Célèbre pour sa vie nocturne, Belleville – Ménilmontant fait aussi figure de référence en matière de street art parisien. Berceau historique du mouvement graffiti dès les années 80, c’est sur les hauteurs de l’arrondissement qu’ont élu domicile de nombreux street-artistes émergents de la scène parisienne comme Ben, Nemo, Invader, Jérôme Mesnager, Seth, IntraLarue, Hopare ou encore Ogre. Si l’on peut citer la rue Denoyez, devenue LE spot d’art urbain dans le 20e où ses murs sont régulièrement recouverts de dessins en tous genres, ou encore la place Fréhel, impossible de ne pas évoquer le Belvédère de Belleville. En plus d’une vue imprenable sur Paris, ce spot est l’occasion d’admirer les œuvres de l’artiste Seth, où se mêlent rêves et poésie. Pour ceux qui préfèrent les balades en plein air plutot qu’en musées, voici une balade thématique à réaliser lors des prochains beaux jours dans la capitale de l’art et du street art.

 

Fresque Love Hôtel
163 rue des Pyrénées
75020 Paris
Métro Ligne 3 station Porte de Bagnolet / Ligne 3B station Gambetta

À lire également : Connaissez-vous l’œil du ciel, une œuvre monumentale à 30 minutes de Paris ?

Image à la une : Fresque Love Hôtel © Street-Heart

Bandeau inscription newsletter