fbpx

Connaissez-vous ce superbe mur qui célèbre l'amour en 250 langues étrangères dans un square parisien ?

Le Mur des je t'aime
Par Romane Fraysse

C’est au cœur de Paris qu’un mur est entièrement dédié à l’amour. Mais pas seulement l’amour des Parisiens, puisque celui-ci regroupe à lui tout seul 250 manières de dire “je t’aime” à travers le monde.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un square de la butte Montmartre

La butte Montmartre est célébrée à travers bien des mythes. Avec la tour Eiffel, ce mont surplombé par le Sacré-Cœur incarne à merveille l’image romantique de la capitale. Et c’est au sein de ce célèbre quartier qu’en 1936, un joli petit square a été aménagé. Auparavant, le territoire était occupé par la mairie de l’ancienne commune de Montmartre, qui est rattaché à la mairie du 18e arrondissement de Paris dès 1860. Quelques années plus tard, ces locaux étant déplacés vers l’emplacement que l’on connaît, la place Jules-Joffrin, le lieu a donc été réinvesti pour devenir un espace de végétation.

Le Mur des je t'aime - © Paris Zigzag / Wassila Djellouli
Le Mur des je t’aime – © Paris Zigzag / Wassila Djellouli

Celui qui se nomme désormais le square Jehan-Rictus abrite un grand nombre d’espèces végétales. On y trouve en effet des cerisiers à fleurs, des palmettes d’arbres fruitiers et de massifs d’arbustes, des érables sycomores, des haies de charmilles, des roses anciennes et un jardin de plantes officinales, le tout entouré d’une pergola avec une fontaine.

inscription

Un mur à l’effigie de l’amour

C’est dans les années 1990 que le plasticien Frédéric Baron demande à plusieurs personnes de son entourage (notamment son frère, ses amis, ses voisins et des passants) d’écrire plusieurs mots d’amour dans leur langue. Dans l’idée d’en faire une oeuvre monumentale, il parvient à recueillir plus de 250 idiomes et dialectes du monde entier exprimant “je t’aime”. En 1997, il se rapproche alors de la peintre et calligraphe Claire Kito, et lui propose de participer à une création murale. Le lieu n’est pas encore défini : les deux artistes mènent des recherches dans toute la région parisienne, avant de choisir le square Jehan-Rictus. Le spécialiste de murs peints Daniel Boulogne rejoint alors le projet en 1998, et l’œuvre est finalement inaugurée à l’automne 2000.

Le Mur des je t'aime - © SteveA
Le Mur des je t’aime – © SteveA

Le mur aux 250 langues

Désormais, lorsqu’on se dirige vers la place des Abbesses, on peut donc faire escale dans le square Jehan-Rictus pour découvrir “Le Mur des je t’aime”. Cette œuvre murale d’environ 40 mètres carrés est composée de 612 carreaux de lave émaillée, sur lesquels sont inscrits 311 “je t’aime” en 250 langues, qu’elles soient courantes ou rares, comme le navajo, l’inuit, le bambara ou l’espéranto. D’un point de vue symbolique, Frédéric Baron explique aussi avoir voulu transformer l’image que l’on se fait traditionnellement du mur : généralement associé à la séparation, il est ici ce qui réunit l’humanité tout entière.

Le mur des je t'aime © Marina Datsenko
Le Mur des je t’aime – © Marina Datsenko

Square Jehan-Rictus
14 place des Abbesses, 75018 Paris

À lire également : Le Sacré-Coeur de Montmartre, un emblème sous le feu des controverses

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire