fbpx

Ce magnifique hôtel situé en plein cœur de Paris abrite un musée retraçant plus de 700 ans d'histoire !

Musée des Archives - © Adobe Stock
Par Romane Fraysse

Un ancien hôtel particulier entouré d’un vaste jardin se cache au cœur du 3e arrondissement de Paris. C’est entre ses murs que se trouvent des documents et des objets historiques, dont les plus anciens datent de l’époque mérovingienne.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

L’hôtel de Soubise

En 1371, un premier hôtel particulier est construit à l’extérieur des remparts de Philippe Auguste, dans l’actuel 3e arrondissement de Paris. Mais après une confiscation de l’édifice durant l’occupation anglaise du XVe siècle, celui-ci change régulièrement de propriétaires jusqu’à être acquis par le duc de Guise, François de Lorraine, et sa femme Anne d’Este, petite fille de Louis XII, qui le font agrandir.

Gravure de la façade sud de l'hôtel de Soubise depuis la rue (Jean-Baptiste Rigaud, 1750). DR
Gravure de la façade sud de l’hôtel de Soubise depuis la rue (Jean-Baptiste Rigaud, 1750). DR

Devenu la Maison de Guise, l’édifice est reconstruit par plusieurs ducs successifs de la famille de Guise. Lorsqu’il revient aux mains de Marie de Guise, au XVIIe siècle, le lieu accueille toute l’intelligentsia parisienne lors de grandes fêtes royales : on y croise notamment le dramaturge Corneille, le compositeur Marc-Antoine Charpentier, le poète François de Malherbe ou l’historiographe François Roger de Gaignières.

Détail du péristyle ouest de l'hôtel de Soubise - © Guilhem Vellut
Détail du péristyle ouest de l’hôtel de Soubise – © Guilhem Vellut

Mais à la mort de Marie de Guise, la succession ne se passe pas comme prévu, et l’hôtel finit par revenir en 1700 à Françoise de Rohan-Soubise, qui lui donne son nom. Avec la Révolution française, le lieu est alors occupé durant une quinzaine d’années pour des affaires administratives ou des logements, avant d’être récupéré par l’État en 1808.

inscription

Le temple des archives nationales

Après avoir été acquis par l’État, l’hôtel est affecté aux Archives impériales par Napoléon Ier. Devenues Archives nationales en 1867, celles-ci demeurent dans le bâtiment jusqu’à nos jours. Mais les fonds ne cessent d’accroître, si bien qu’il faut annexer quatre autres hôtels particuliers voisins, les hôtels de Jaucourt, de Rohan, Le Tonnelier de Breteuil et d’Assy. Plusieurs dépôts sont également construits sur le territoire durant tout le long du XIXe siècle : l’aménagement intérieur est alors adapté pour assurer la bonne conservation des archives, et est équipé de rayonnages du sol au plafond.

Collections du musée des Archives nationales. DR
Collections du musée des Archives nationales. DR

700 ans d’histoire

Dès 1866, le musée des Archives nationales accueille une armoire de fer afin de mettre à l’abri du feu et du vol les documents les plus précieux : elle préserve désormais l’ensemble des textes constitutionnels de la France, le mètre étalon et le kilogramme étalon de 1799, le journal de Louis XVI, le Serment du jeu de paume et le texte de la loi du instituant les congés payés. Dans le musée, on trouve également de nombreux documents d’archives remontant jusqu’à l’époque mérovingienne : le plus ancien est un rare écrit sur papyrus du roi Clotaire II qui confirme une donation faite à l’abbaye de Saint-Denis par un certain Dagobert. Enfin, plusieurs pièces à conviction des grands procès criminels et objets saisis, ainsi que des tableaux, sculptures, dessins, médailles, monnaies ou clefs y sont conservés.

Musée des Archives nationales - © Zheltikov Dmitry / Shutterstock.com
Musée des Archives nationales – © Zheltikov Dmitry / Shutterstock.com

Musée des Archives nationales
60 rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris
Ouvert tous les jours, sauf le mardi

À lire également : Les incroyables jardins des Archives nationales

Image à la une : Musée des Archives – © Adobe Stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l