fbpx

Cette élégante parfumerie parisienne, qui nous fait voyager au XIXe siècle, est un voyage dans le temps !

© Officine universelle Buly
Par Paris ZigZag

C’est une histoire qui commence en 1803, dans une parfumerie de la rue Saint-Honoré. Désormais ouverte dans trois lieux parisiens, celle-ci conserve l’élégance du mobilier et le raffinement des cosmétiques de l’époque.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Une parfumerie chargée d’histoire

Parmi les commerces anciens ponctuant les rues parisiennes, on trouve cette élégante parfumerie nous ramenant au XIXe siècle. En effet, c’est en 1803 qu’un certain Jean-Vincent Bully décide d’ouvrir un commerce dans la rue Saint-Honoré pour vendre ses parfums et ses vinaigres de toilette. Fermée après la Révolution de 1830, cette marque de parfum est finalement reprise par le couple Victoire de Taillac et Ramdane Touhami qui ouvre une boutique parisienne en 2014.

Officine universelle de Buly - © whowhatwhit / Instagram
Officine universelle Buly – © whowhatwhit / Instagram

Trois boutiques parisiennes

C’est donc en 2014 que les deux passionnés Victoire de Taillac et Ramdane Touhami ont souhaité redonner vie à l’officine en ouvrant une boutique dans la rue Bonaparte (Saint-Germain-des-Prés), tout en conservant l’esthétique particulière de la marque. Face au succès rencontré, le couple décide alors d’ouvrir une nouvelle adresse dans la rue de Saintonge, puis dans la rue Vieille-du-Temple (Marais). Depuis 2021, l’entreprise dénommée Officine universelle Buly 1803 est acquise par le groupe LVMH dirigé par Bernard Arnault.

Officine universelle de Buly
Officine universelle Buly

Un voyage dans le temps

Les trois boutiques parisiennes de l’officine universelle Buly ont chacune un vrai charme. Le décor de celle de la rue Bonaparte est composé avec différents éléments provenant de la boutique historique de Jean-Vincent Bully, dont des doucines, comptoir en marbre, vieux carrelage, ainsi que des loupes d’orme, de ronce et de merisier. Côté rue Saintonge, la parfumerie a investi l’ancienne fonderie Rudier, qui a autrefois travaillé avec de grands sculpteurs tels qu’Antoine Bourdelle ou Auguste Rodin. Celle-ci compte 12 vitrines et 52 tiroirs répartis sur les murs !

Officine Buly - © kristelmargo / Instagram
Officine Buly – © kristelmargo / Instagram

En plus de plonger le visiteur dans des décors d’un ancien temps, ce commerce présente des produits rares et élégants, tels que des crèmes parfumées au bois brûlé d’Hinoki, des huiles antiques, des poudres de myrte, du lait virginal ou du beurre de fèves de cacao. Et si l’univers vous plaît, vous pouvez y rester quelque temps en vous installant dans l’emblématique Grand Café Tortoni, lui aussi repris par le couple Taillac-Touhami. 

Officine universelle Bully
6 rue Bonaparte, 75006 Paris
45 rue de Saintonge, 75003 Paris
19 rue Vieille-du-Temple, 75004 Paris

À lire également : Une visite enivrante au sein du musée du Parfum

Image à la une : © Officine universelle Buly

inscription



Visite Guidée
French cancan danseuses

Paris Coquin

Complet

News populaire