fbpx

Pourquoi on ne trouve pas de panneau STOP à Paris ?

© Adobe Stock
Par Paris ZigZag

Le panneau STOP est facilement identifiable, mais cherchez-en donc dans la capitale, vous verrez que l’enquête ne sera pas aisée, puisqu’il n’en existe aucun.

Un panneau porté disparu

Il est l’un des panneaux les plus connus, car l’un des plus intelligibles – même lorsqu’on ne détient pas de permis de conduire ! Le panneau STOP, rouge avec le mot indiqué au centre, est facilement remarqué des Français, tout comme des touristes. Pourtant, si l’on reste bien attentif, il demeure absent des rues parisiennes ! On vous met au défi d’en trouver un dans les voies publiques de la capitale : vous n’en trouverez pas un seul, car ils ont tous disparu.

Un panneau STOP
Un panneau STOP

Le dernier retiré en 2016

Le dernier panneau STOP connu par les Parisiens sur une voie publique se trouvait autrefois sur le quai Saint-Exupéry, dans le 16e arrondissement. Celui-ci se trouvait à la sortie d’une entreprise de matériaux de construction, et avait été installé là pour éviter que les véhicules de chantier circulent à toute allure sur la chaussée.

Quai Saint-Exupéry, où se trouvait le dernier panneau STOP de Paris
Quai Saint-Exupéry, où se trouvait le dernier panneau STOP de Paris

Mais ce panneau est rapidement devenu célèbre. Réputé comme étant le dernier panneau STOP de Paris, celui-ci a été volé à de nombreuses reprises, et remplacé à chaque fois par la Préfecture de police. Finalement, en 2016, cette dernière a fini par abandonner, déclarant que cela « relève d’un choix pragmatique. L’intervention à partir des voies secondaires serait rendue quasi impossible compte tenu du trafic, pénalisant ainsi notamment les résidents ». Dès lors, la capitale s’est définitivement retrouvée sans ce fameux panneau tout rouge !

Pourquoi ?

Si les panneaux STOP sont plutôt courants dans les autres villes françaises, la Ville de Paris compte sur les règles de conduite : la priorité à droite, et les feux tricolores, ceci afin de fluidifier le trafic selon la Préfecture de police. La capitale a toutefois été repeuplée provisoirement avec des panneaux STOP après que le Conseil de Paris ait voté leur réintroduction à la place de certains feux situés en zone 30. Mais cette mesure ne semble pas avoir convaincu. Aujourd’hui, on trouvera donc des panneaux STOP seulement dans les voies privées – ce qui évite aux conducteurs qui n’auraient pas marqué l’arrêt au STOP d’avoir une amende de 135 €, la perte de 4 points et la suspension du permis durant 3 ans…

© Ville de Paris
© Ville de Paris

À lire également : Paris 2024 : QR code, restrictions, dérogation… la circulation fortement limitée durant les JO

Image à la une : © Adobe Stock