fbpx

Savez-vous pourquoi ce quartier parisien est surnommé la "Petite Égypte" ?

La "Petite Egypte" à Paris - © Hôtel du Sentier
Par Romane Fraysse

Vous avez déjà entendu parler du quartier de la “Petite Égypte” ? Situé au cœur de Paris, cet endroit est un vestige de l’égyptomanie qui a envahi la France au cours du XIXe siècle, quelques années après l’expédition de Napoléon Bonaparte au cœur du pays des Pharaons

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un nouveau quartier du XIXe siècle 

Nous nous rendons aujourd’hui dans un quartier du 2e arrondissement, connu pour avoir été le centre parisien de l’activité textile durant les années 1980. C’est en effet dans les rues de Sentier que l’on pouvait retrouver un grand nombre de grossistes, de tailleurs, de maroquineries ou de merceries. Mais il s’agit en fait d’une deuxième vie, car le lieu est né près de deux siècles auparavant. Et lors de la construction du quartier au tout début du XIXe siècle, une toute nouvelle esthétique a été développée : les façades et les rues ont été inspirées par un tout nouveau voyage dans des contrées lointaines, celles de l’Égypte qui ont fasciné les Parisiens de l’époque et continuent, encore aujourd’hui, de nous intriguer.

Jean-Léon Gérôme, Bonaparte devant le Sphinx, 1886
Jean-Léon Gérôme, Bonaparte devant le Sphinx, 1886

La petite Égypte de Napoléon

Il faut revenir à la toute fin du XVIIIe siècle pour appréhender cette histoire. En effet, en mai 1798, la France gouvernée par le Directoire décide de rivaliser avec les Anglais en pleine conquête de l’Inde. Ainsi, une expédition est menée pour l’Égypte, et celle-ci est lancée par le général Napoléon Bonaparte, futur Napoléon Ier. Dès son arrivée, l’armée renverse Alexandrie et poursuit sa route vers Le Caire, conquis en juillet, tandis que la ville d’Aboukir est détruite par les Anglais dirigés par l’amiral Nelson. Lors de cette expédition, plusieurs savants sont alors présents et remplissent des centaines de cahiers, de notes et de croquis en rapport avec ce qu’ils sont en train de découvrir. Et de retour en France, ceux-ci ont partagé leurs nombreuses études : ces nouveaux paysages et ces cultures exotiques ont alors immédiatement passionné les Parisiens. Ainsi, de nombreux objets et vêtements ont pris ces couleurs, tandis que des architectures parisiennes ont soudainement pris un petit air égyptien, dont on observe encore les vestiges dans le 2e arrondissement…

La façade du 2 place du Caire. DR
La façade du 2 place du Caire. DR

En effet, un nouveau quartier fut construit dès 1806 au sein de cet arrondissement, qui n’était pas réellement fréquentable durant l’époque. La forme des nouveaux immeubles construits est alors influencée par tout un imaginaire exotique peuplé de pyramides et de hiéroglyphes.  Cette architecture d’un nouveau genre est alors nommée “Retour d’Égypte”, et le quartier prend alors la dénomination de “Petite Égypte“, ou encore “Foire au Caire”.

inscription

Des rues aux noms égyptiens

Dans le 2e arrondissement, si cette influence égyptienne ne saute pas à première vue, on la retrouve tout de même à travers les noms évocateurs de ses rues, telles que la rue du Nil, la rue d’Aboukir, la rue d’Alexandrie, ou encore le passage du Caire, qui peut faire penser à un véritable souk avec son ensemble de grossistes. Sur une façade de la place du Caire, on retrouve également des portraits de la déesse antique Hator, ainsi que des fresques de hiéroglyphes.

Le passage du Caire - © Shutterstock
Le passage du Caire – © Shutterstock

On retrouve cette égyptomanie typique du XIXe siècle dans plusieurs endroits parisiens… Bien sûr, tout le monde connaît l’obélisque de la place de la Concorde. Mais saviez-vous qu’il existe aussi une pyramide dans le parc Monceau, des mausolées pharaoniques dans le cimetière du Père-Lachaise, de longues frises sur l’histoire égyptienne dans le Grand Palais, ou encore de nombreuses sculptures de sphinx peuplant la ville ?

À lire également : Le voyage de l’obélisque de la Concorde

Image à la une : Façade du 2 place du Caire – © Hôtel du Sentier

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
French cancan danseuses

Paris Coquin

Complet

News populaire