fbpx

Sur les pas de Jane Avril, danseuse effrénée de la Salpêtrière au Moulin Rouge

Jane Avril par Paul Sescau, 1890
Par Romane Fraysse

En pensée, la silhouette de Jane Avril apparaît comme une déflagration de couleurs et de formes frénétiques saisie par Henri de Toulouse-Lautrec. Aucun film n’est en revanche arrivé jusqu’à nous pour témoigner de la singularité de ses représentations. Après un passage à l’hôpital de la Salpêtrière, Avril se lance sur les planches des cabarets montmartrois dès 1884, et devient célèbre pour sa danse énergique inspirée par les convulsions des épileptiques.

Cet article est réservé aux membres Zigzag. Pour accéder à tous les articles en illimité et soutenir Paris Zigzag cliquez sur s’abonner.