fbpx

Quand l’école de Barbizon ouvrait la voie au paysage moderne

Par Romane Fraysse

Héritière des romantiques, cette génération de nouveaux peintres donne au paysage toute sa noblesse dès les années 1820. En se regroupant dans le petit village de Barbizon, Camille Corot, Théodore Rousseau ou Jean-François Millet ont exploré une nouvelle sensibilité de la peinture au sein même de la nature.

Cet article est réservé aux membres Zigzag. Pour accéder à tous les articles en illimité et soutenir Paris Zigzag cliquez sur s’abonner.