fbpx

Savez-vous que le Sacré-Coeur va devenir de plus en plus blanc ?

Par Paris ZigZag

Indissociable de la butte Montmartre, la basilique du Sacré-Coeur surplombe la capitale depuis plusieurs siècles, et sa pierre est pourtant de plus en plus blanche…

Un emblème de Paris

Ce sanctuaire catholique érigé à la fin du XIXe siècle domine la capitale avec une blanche toute particulière. Il est le deuxième monument parisien le plus visité après la cathédrale Notre-Dame de Paris et a été classé au titre de monument historique en octobre 2022. Il faut dire que sa façade conçue par Paul Abadie est reconnaissable entre mille, avec ses mélanges entre les styles roman et byzantin.

La basilique du Sacré-Coeur
La basilique du Sacré-Coeur

Sa coupole culmine quant à elle à 83 mètres de haut et offre une splendide vue panoramique sur l’ensemble de la capitale. Sur la façade méridionale, Abadie a fait construire un grand porche avec une terrasse ornée de deux statues équestres, l’une représentant saint Louis, l’autre Jeanne d’Arc. Dans l’édifice, on retrouve également la plus grosse cloche de France, mesurant 3 mètres de diamètre, avec un poids de 18 835 kg.

Un chantier infernal

Le chantier de la basilique a été établi sur la butte Montmartre, donc sur un terrain pentu. Ainsi, face aux risques de glissement, les ouvriers ont dû creuser 83 puits de 33 mètres de long, et remplacer les 35 000 m3 de terre par du ciment. Les travaux ont donc pris plus de temps que prévu, et l’édifice n’a finalement été consacré qu’en 1919.

La basilique du Sacré-Cœur
La basilique du Sacré-Cœur

Une pierre toute particulière

Lorsqu’il a élaboré les plans de construction de la basilique, Paul Abadie a eu l’idée d’utiliser une pierre particulière : celle-ci, dénommée la pierre du Chateau-Landon, a notamment été utilisée pour la construction d’autres monuments parisiens, comme le pont Alexandre III ou de l’Arc de Triomphe. Provenant des carrières de Souppes-sur-Loing, celle-ci est dotée d’une résistance remarquable et a la particularité d’être non spongieuse, autrement dit, l’eau ne peut pas s’y infiltrer. Ainsi, à chaque averse de pluie, l’édifice n’est pas fragilisé, mais au contraire, sa pierre blanche sécrète une substance blanche, dénommée “calcin” qui rend la façade d’autant plus éclatante.

La basilique du Sacré-Coeur
La basilique du Sacré-Coeur

À lire également : La place du Tertre, des abbesses de Montmartre au tourisme de masse



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire