fbpx

Cette salle de spectacle emblématique de la scène parisienne a été inaugurée il y a 115 ans par un président américain !

Théâtre Mogador © LP/Delphine Goldsztejn
Par Alexandre M

Paris est une formidable destination lorsque l’on aime l’histoire, les beaux monuments, la gastronomie ou la culture. Et en parlant de culture, la capitale est aussi réputée pour accueillir des salles de spectacles emblématiques. Il y a la mythique Olympia, l’intemporelle Cigale, les fantasques Folies Bergères ou le pimpant Zénith de Paris. Une liste de salles emblématiques, qui est évidemment bien plus longue, où chacune son atmosphère, son univers et, bien entendu, son histoire. Et parmi tous ces lieux, comment ne pas évoquer une salle adorée des amateurs de comédies musicales, notamment celle d’un lion appelé à régner sur un royaume.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Des débuts en fanfare pour le nouveau théâtre de Paris

Le Cercle de la vie, un jeune lion nommé Simba appelé à prendre la succession de son père Mufasa et des chansons qui ont traversé les frontières : l’histoire connue et reconnue du Roi Lion ne cesse de résonner à Paris. Et plus particulièrement dans une salle du 9ème arrondissement, qui a connu avant Simba son lot de rebondissements : le Théâtre Mogador. Une salle dont l’histoire commence avec un Britannique, Alfred Butt, qui, après avoir ouvert de nombreuses salles auréolées de succès à Londres, rêve de séduire Paris. Le Théâtre Mogador est d’ailleurs une histoire de séduction puisque l’impresario tombe follement amoureux d’une jeune comédienne et chanteuse française du nom de Régine Flory. Pour elle, Alfred Butt décide tout simplement de lui offrir un théâtre. Après avoir acquis des écuries situées dans la rue de Mogador, il fait construire un théâtre qui répond au nom de Palace Théâtre. Un nom loin d’être choisi au hasard, de manière à attirer les soldats anglais qui étaient en France après la Première Guerre mondiale. Et l’histoire commence même de la meilleure manière puisque c’est le président américain de l’époque, Woodrow Wilson, qui vient l’inaugurer en personne alors qu’il se trouve à la capitale pour signer le traité de Versailles. Pour célébrer l’ouverture du lieu qui s’appelle désormais Théâtre Mogador, c’est d’ailleurs Régine Flory qui interprète sur scène une revue intitulée Hello Paris.

Une enseigne lumineuse aussi emblématique que l’Olympia © Stage Entertainment
Une enseigne lumineuse aussi emblématique que l’Olympia © Stage Entertainment

Du drame au succès fou des comédies musicales

Malgré des débuts prometteurs, le premier spectacle n’est finalement pas un franc succès et Alfred Butt abandonne rapidement son rêve d’ouvrir un théâtre à l’anglaise au cœur de Paris. Lassé, il décide également de quitter Régine Flory et de retourner à Londres. Malgré les supplications et le désarroi de Régine, Alfred Butt reste intraitable. C’en est trop pour la jeune femme, qui sort alors un révolver et se tire une balle dans la tête sous les yeux de l’impresario. Quant au Théâtre Mogador, la nouvelle direction parvient à lui redonner un nouvel allant, avant de se tourner définitivement vers les spectacles musicaux. Les premiers grands succès viennent grâce aux représentations des Ballets Russes de Sergueï Diaghilev puis aux airs d’opérette de Mistinguett, l’une des chanteuses les plus populaires des années 1920-30. De grands noms se produisent également en cette période sur la scène de Mogador : Tino Rossi, Jacques Meyran ou encore le couple mythique Marcel Merkès et Paulette Merval. Quant aux comédies musicales, aujourd’hui indissociables du lieu, elles arrivent dès 1969, avec Monsieur Pompadour. Viendront ensuite Hello Dolly, Douchka avec Charles Aznavour, La Révolution Française, Cyrano de Bergerac, Les Misérables, puis les grandes programmations des années 1990 comme Starmania, Cabaret, My Fair Lady, Notre-Dame de Paris, Emilie Jolie ou encore Bagdad Café.

Des shows XXL qui ont forgé la légende du théâtre

Malgré une succession de directeurs au cours de la fin du XXe siècle, aucun n’a su perdre de vue la ligne directrice du théâtre que sont les grandes comédies musicales. Et ce malgré les nombreux coups durs qu’a connu le théâtre, que ce soit un établissement en piteux état, avec le plancher de la scène abîmé et des arbres poussant entre les pierres de la façade, ou même un incendie. En 2016, la scène et la salle sont en effet endommagées par un violent incendie qui se déclare dans les sous-sols, quelques jours seulement avant la première du Fantôme de l’Opéra. Pour rappel, cette célèbre comédie musicale est adaptée du roman de Gaston Leroux et raconte l’histoire d’un jeune pianiste inconsolable après le décès de sa chère et tendre, tuée dans un incendie. Malgré les drames, la comédie musicale est un point d’honneur pour le Théâtre Mogador, qui est LA salle parisienne où voir des productions façon Broadway et qui a accueilli ces dernières années des succès mondiaux tels que Cats, Le Roi Lion ou Mamma Mia. Quatorze ans après sa première exploitation dans ce même théâtre, Le Roi Lion a fait un retour plus que réussi à Mogador en 2021. Alors qu’il a déjà attiré un million de spectateurs, le show se poursuit jusqu’au 14 juillet prochain, une idée de spectacle assurément gagnante pour une soirée à Paris.

Lors des Journées du Patrimoine 2023, il était par exemple possible d’assister à des répétitions en plein cœur du site © Théâtre Mogador
Lors des Journées du Patrimoine 2023, il était par exemple possible d’assister à des répétitions en plein cœur du site © Théâtre Mogador

 

À lire également : Comment une simple guinguette du XIXe siècle est devenue une salle de spectacle mythique de Paris ?

Image à la une : Théâtre Mogador © LP/Delphine Goldsztejn

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l