fbpx

La petite histoire des cocktails à Paris

Cocktails Paris © Ekaterina Pokrovsky
Par AxelleC

Paris abrite le plus vieux bar à cocktails d’Europe, le “Harry’s New York Bar” situé rue Daunou, et elle fut l’une des capitales mondiales du cocktail pendant l’entre-deux-guerres ! Elle connaît ensuite un renouveau des bars à cocktails dans les années 2000, et continue toujours de se maintenir à haut niveau sur le sujet. Pour preuve, un bar parisien est encore dans le top 5 des meilleurs bars du monde cette année : le Little Red Door. Il nous a donc paru indispensable de vous conter la passionnante histoire des cocktails à Paris et de ceux qui sont en vogue en ce moment…

L’origine des cocktails à Paris

Si le mot cocktail a été defini au tout début du XIXe siècle, il faudra attendre 1911 pour avoir un premier bar spécialisé dans la capitale. Créé par l’ex-jockey Tod Sloan avec le roi des cocktails Harry MacElhone, le Harry’s New York Bar a servi de nombreuses célébrités, de Coco Chanel à Hemingway en passant par le duc de Windsor. C’est d’ailleurs là qu’est né le fameux “Bloody Mary” (à base de vodka et jus de tomate), justement pour l’auteur de Paris est une fête. De nos jours, c’est l’arrière-petit-fils d’Harry qui tient la maison, et il y propose pas moins de 400 recettes ! Il n’est pas le seul à vouloir faire perdurer ce lien entre la ville Lumière et les cocktails : le 19.20, le bar de l’hôtel Prince de Galles (sur l’avenue George V), a quant à lui décidé de revisiter l’histoire de Paris à travers 10 cocktails signatures originaux.

Extrait du livre "Cocktails de Paris" aux Editions Demangel
Extrait du livre “Cocktails de Paris” aux Editions Demangel

Les cocktails parisiens iconiques

Outre le Bloody Mary, d’autres cocktails célèbres ont vu le jour à Paris. C’est le cas par exemple du Soixante-Quinze (composé de gin, champagne, jus de citron et sucre) qui est aussi né au Harry’s New York Bar, pendant la Première Guerre mondiale. On pense également au Mimosa (champagne et de jus d’orange), qui a été créé au Ritz par le barman Frank Meier. Au même endroit, Colin Field invente le Serendipity (champagne et calvados) en 1994. Sans oublier La Rose (à base de vermouth avec une cerise sur le dessus), le cocktail le plus populaire de Paris dans les années 1920, qui vient du barman Giovanni Mitta, du Chatham.

Les cocktails en vogue à Paris en 2023

Si le Spritz italien s’est invité dans quasiment tous les bars parisiens depuis quelques années, il pourrait en être détroné cet été… En effet, certains alcools historiques font leur grand retour ! Notamment Cointreau, la liqueur d’orange à la base de la célèbre Margarita, qui est au coeur de plus de 500 créations cocktail. Psst, on partage une astuce : dans votre Margarita, n’oubliez pas de rajouter une pincée de sel car il réveille toutes les saveurs du Cointreau. Enfin, pour suivre la tendance actuelle du “moins mais mieux“, vous pouvez aussi vous concocter une Alt’ Margarita avec seulement 2 cl de Cointreau, 2 cl de jus de citron et 10 cl de Club Mate pour réduire le degré d’alcool sans perdre de plaisir. Quant aux adeptes du virgin, c’est-à-dire du cocktail sans alcool, on ne vous oublie pas : le français Nicolas Julhès a carrément inventé une boisson qui simule les effets de l’alcool, mais sans en contenir, et elle s’appelle le Spirit of Paris !

Cocktails © Cointreau
Cocktails © Cointreau

Crédit photo de une : Cocktails Paris © Ekaterina Pokrovsky

A lire également : Les meilleurs bars à cocktails de Paris en 2023

NB : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à boire avec modération.

A. C.