fbpx

Connaissez-vous le nom de cette superbe église parisienne qui mêle 4 styles d'architecture différents ?

Église Saint-Honoré d'Eylau © Monique Robinet
Par AxelleC

Bien cachée dans Paris, une incroyable église mêlant 4 styles d’architecture différents mériterait d’être plus connue. C’est un véritable joyau, qui devait simplement servir de chapelle provisoire avant la construction d’une église plus grande… finalement jamais réalisée ! Heureusement pour nous, car nous pouvons désormais admirer son architecture exceptionnelle. On vous dit tout sur ce trésor méconnu de la capitale.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Une église provisoire

À la fin du XIXe siècle, on prévoit de construire une nouvelle église Saint-Honoré-d’Eylau pour remplacer l’ancienne, située place Victor-Hugo. En attendant, une chapelle provisoire est édifiée en 1896 juste à côté. Cependant, le projet initial n’est pas mené à bout… et ce bâtiment éphémère va finalement devenir lui-même la nouvelle église !

Église nouvelle Saint-Honoré-d'Eylau, Paris 16e © pat.rollot
Église nouvelle Saint-Honoré-d’Eylau, Paris 16e © pat.rollot

Des funérailles célèbres

Cette nouvelle église Saint-Honoré d’Eylau se trouvant dans un beau quartier, au 66 bis avenue Raymond-Poincaré dans le 16e arrondissement de Paris, elle va être le lieu de funérailles d’une grande célébrité. C’est en effet ici que sont célébrées les obsèques – quasiment nationales – du couturier Christian Dior le 29 octobre 1957 !

Église nouvelle Saint-Honoré-d'Eylau, Paris 16e © pat.rollot
Église nouvelle Saint-Honoré-d’Eylau, Paris 16e © pat.rollot

Une architecture mêlant 4 styles différents

Construite à la charnière entre le XIXe et le XXe siècle, cette superbe église a un style hétéroclite, puisant dans plusieurs sources d’inspiration. À l’extérieur, on n’imagine donc pas du tout que l’intérieur sera d’un style complètement différent ! L’architecte Paul Marbeau a en effet utilisé une structure métallique en fer pour réaliser de splendides arcs-boutants néo-gothiques sous la voûte. Alors que sa façade, en briques, évoque le Moyen-Âge avec un style néo-roman italien. Quant à sa très riche verrière, celle-ci est carrément Art Déco…

Église nouvelle Saint-Honoré-d'Eylau, Paris 16e © Frenchcathedrals
Église nouvelle Saint-Honoré-d’Eylau, Paris 16e © Frenchcathedrals

De superbes vitraux

Puisque l’église devait servir de chapelle provisoire, elle est assez pauvre en ornementations, à part concernant ses magnifiques vitraux. Ils ont été réalisés par le maître-verrier Félix Gaudin d’après les cartons d’Eugène Grasset, l’un des initiateurs de l’Art Nouveau, et Raphaël Freida. Ils méritent vraiment le coup d’oeil, tout comme l’édifice dans son ensemble, qui est vraiment une pépite parisienne unique en son genre !

inscription

Crédit photo de une : Église Saint-Honoré d’Eylau © Monique Robinet

A lire également : Cette visite guidée “surprise” vous permet de découvrir plusieurs églises cachées dans Paris totalement méconnues !

A. C.



Visite Guidée
French cancan danseuses

Paris Coquin

Complet

News populaire