fbpx

Ces statues sensuelles ornent un immeuble parisien où l'on se rend pourtant rarement par plaisir...

Le commissariat de Paris 12e © Adobe Stock
Par AxelleC

Vu du bas, cet immeuble semble plutôt austère et pour cause, il abrite un service public où l’on se rend rarement par plaisir… Pourtant, lorsqu’on regarde son sommet, d’incroyables statues à la pose sensuelle tout à fait inattendue ornent le dernier étage ! Avez-vous deviné de quelle façade insolite parisienne nous voulons parler ? Suivez-nous à la découverte de cette pépite architecturale comme on les aime dans la capitale.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un clin d’oeil artistique

Cette étonnante façade semble rappeler le style Art Déco et pourtant elle ne date que des années 1990. Cest l’oeuvre de l’architecte Manuel Nuñez Yanowski, qui a choisi d’orner le dernier étage de cet immeuble de l’avenue Daumesnil de 13 sculptures monumentales plutôt atypiques. En effet, il a reproduit ici une célèbre statue conservée au Musée du Louvre : L’esclave mourant de Michel-Ange ! Réalisée au début du XVIe siècle, celle-ci était destinée à décorer le tombeau du pape Jules II… Surprenant pour une sculpture si sensuelle non ?

Commissariat du 12e © Une fleur de Paris
Immeuble à l’esclave mourant © Une fleur de Paris

Des statues pas si provocatrices

En réalité, cette statue à l’allure charnelle qui a tant fait fantasmer ne serait qu’une métaphore. D’après Vasari et Condivi, les biographes de Michel-Ange, elle représenterait : soit une province soumise à l’autorité du souverain pontife, soit l’un des Arts affligés par la mort du pape. Quoiqu’il en soit, sur cet immeuble parisien, leur sexe a été caché par l’architecture des fenêtres… Paraît-il pour ne pas choquer les politiques qui se rendraient dans cet établissement de service public !

@parisinvisible
@parisinvisible

Des occupants inattendus

Et oui, cet immeuble abrite : un commissariat ! Celui du 12e arrondissement de Paris, à quelques pas de la Gare de Lyon. Pour cette commande de l’Etat, l’architecte aurait donc choisi l’esclave mourant pour donner une dimension monumentale, exceptionnelle et baroque au bâtiment. Enfin, observez bien : les statues sont tournées vers la Place de la Bastille : regarderaient-elles vers une illustre prison ? Pour les voir au mieux en tout cas on vous conseille de vous rendre sur le Viaduc des Arts (la coulée verte) juste en face !

Commissariat du 12e vu depuis la coulée verte © Mon Paris Banlieue
Commissariat du 12e vu depuis la coulée verte © Mon Paris Banlieue

inscription

Crédit photo de une : Le commissariat de Paris 12e © Adobe Stock

A lire également : Cette visite guidée insolite vous emmène dans le subversif et passionnant Paris de la luxure !

A. C.