fbpx

La nature sauvage reprend ses droits dans ce superbe et étonnant jardin naturel à deux pas du Père Lachaise

Jardin Pierre Emmanuel © Wikimedia Commons
Par Melina

Au hasard de balades dans les rues de Paris, on n’a jamais fini de faire des découvertes. Une façade, un point de vue, une boutique, un café, un œuvre d’art, un jardin… Cela peut d’ailleurs vite se changer en chasse au trésor ! C’est dans le 20e arrondissement, à deux pas du Père Lachaise que se cache le petit écrin de nature sauvage que nous avons déniché. Suivez-nous…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Un jardin insolite en plein Paris

Vous le connaissez peut-être, si vous êtes un habitué du quartier et que vous aimez arpenter les petites ruelles en quête de ces lieux un peu à l’écart qui font le charme de la Ville Lumière. Mais peut-être êtes vous déjà passé tout près de l’une des ses deux discrètes entrées sans rien soupçonner de l’existence de ce jardin sauvage qui a pour voisin l’un des sites les plus emblématiques de la capitale mais aussi le plus grand cimetière parisien et le plus visité au monde : le fameux Père Lachaise. Un voisin très proche même, puisque seul un mur les sépare !

Jardin naturel Pierre Emmanuel Paris 20 © Sonia Yassa_Ville de Paris
Jardin naturel Pierre Emmanuel Paris 20 © Sonia Yassa_Ville de Paris

Évidemment, pas question de rivaliser avec les 43 hectares de celui qui fut, à l’origine, nommé “cimetière de l’Est”, mais le charmant jardin public tout en longueur dont nous vous parlons s’étend quant à lui, tout de même, sur 6300m2. Il a été créé en 1995 par les paysagistes Agnès Bochet et Laurent Gérard, à la suite d’un concours remporté par ces deux-derniers. Ouvert en 1997, il doit son nom à un poète et écrivain (1916-1984) membre de l’Académie française et enterré… au cimetière du Père-Lachaise, bien entendu !

La nature en pleine ville

C’est un jardin comme il y en a beaucoup d’autres à Paris, nous direz-vous… Eh bien justement non ! Pas tout à fait. Ce jardin-là a une particularité : il s’agit d’un jardin naturel. Ce qui signifie que l’homme n’y intervient pas, ou très peu. Pas de traitements chimiques, de tontes régulières, ni d’arrosage, l’équilibre est préservé à travers des techniques de jardinage biologique, dans le respect des cycles de végétation. Les tailles sont réduites au strict minimum, de même que le fauchage de la prairie qui n’est réalisé que deux ou trois fois par an. En d’autres termes, on laisse la nature faire !

Jardin naturel Pierre Emmanuel © Sonia Yassa_Ville de Paris
Jardin naturel Pierre Emmanuel © Sonia Yassa_Ville de Paris

Une mare végétalisée permet de favoriser la biodiversité en attirant toutes sortes d’espèces et en facilitant leur déplacement jusqu’à des points d’eau plus importants tels que les étangs et les cours d’eau. On en trouve ainsi de plus en plus dans les villes, comme celles du Jardin Samuel de Champlain, labellisé « Espace vert écologique », ou du Jardin Casque d’Or avec son arboretum. Chauves-souris, oiseaux insectivores, grenouilles, libellules rouges et autre gerris (araignées d’eau) y trouvent refuge et, soyez tranquilles, se chargent de réguler la population de moustiques !

Le Jardin naturel Pierre Emmanuel,

Avec sa mare, sa prairie, sa friche et son sous-bois, le jardin naturel Pierre Emmanuel reconstitue les milieux naturels d’Île-de-France. En plus d’abriter une grande biodiversité, cet écrin de nature en plein cœur du 20e arrondissement offre un espace de quiétude des plus calmes et ressourçants. Le lieu est si paisible que l’agitation de la ville, pourtant si proche, nous semble soudain bien loin.

Le jardin naturel Pierre Emmanuel et sa mare © Sonia Yassa_Ville de Paris
Le jardin naturel Pierre Emmanuel et sa mare © Sonia Yassa_Ville de Paris

On s’assied volontiers à l’ombre d’un chêne pour se laisser bercer par le chant des oiseaux tout en contemplant les noisetiers et les érables qui côtoient les fougères, campanules et autres plantes de sous-bois, ou encore vignes, clématites des bois, coquelicots et autres lianes, plus friandes de soleil. Un escalier permet de rejoindre une terrasse depuis laquelle on peut contempler l’ensemble du jardin. Juste en dessous, un abri ouvert accueille des expositions temporaires. Des ateliers pédagogiques sont également organisés pour sensibiliser le public à la faune et à la flore sauvage qui ont repris leurs droits dans cet espace qui leur appartient. Et si l’idée du jardin naturel vous séduit, ne manquez pas non plus le Jardin Alpin et ses 2000 espèces de plantes montagnardes, niché au sein du Jardin des plantes.

Jardin naturel Pierre Emmanuel
120 rue de la Réunion
75020 Paris

Ouvert tous les jours de 8h à 20h30
Entrée gratuite

À lire également : Le jardin alpin : le grand bol d’air frais du 5e arrondissement

Image en Une : Allée du jardin naturel Pierre Emmanuel – à côté du Père Lachaise / Wikimedia

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Mélina Hoffmann



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire