fbpx

Savez-vous quel artiste se cache derrière la plus belle sortie de métro de Paris ?

kiosque-noctambules
Par clementine

À Paris, l’art est partout, même dans les rues et le métro ! Loin des classiques édicules Guimard parisiens, la bouche du métro Palais Royal attire l’oeil. Lumière sur ce kiosque pas comme les autres.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Des entrées de métro stylisée

Au début du XXe siècle, la compagnie du métropolitain parisien organise un concours pour habiller les entrées de métro. C’est le célèbre architecte Art Nouveau Hector Guimard, à qui l’on doit le Castel Béranger, qui le remporte. Il conçoit alors deux types de structures en fonte de fer, lave émaillée et verre pour embellir le mobilier urbain. 167 édicules sont installés dans toute la ville, avant d’être progressivement démontés au fil des décennies.

Une oeuvre à part entière

Commandée en 1996 par la RATP pour célébrer les 100 ans du métro, cette sculpture de l’artiste Jean-Michel Othoniel a été inaugurée en 2000. Pour créer cette œuvre, l’artiste, qui réside alors à la Villa Medicis de Rome, s’est inspiré des maîtres verriers vénitiens et de leur savoir-faire. Elle se compose de deux dômes en gloriette de 800 perles géantes aux reflets scintillants et surmontés de sculptures, le tout en verre de Murano de la verrerie Salviati. Les perles aux couleurs chaudes, jaunes et rouges, représentent le jour, et celles aux tons froids, bleus et violets, symbolisent la nuit. L’ensemble de la structure se poursuit avec un banc encastré et à l’intérieur de la bouche de métro avec un habillage en continuité.
Installé dans le décor très classique de la place Colette, face à la Comédie Française et à quelques pas seulement du Palais Royal, l’œuvre s’appelait à l’origine “L’Impertinente” avant d’être rebaptisée Kiosque des Noctambules.

inscription

À la fois baroque et poétique, décalé et enchanteur, le Kiosque des Noctambules fait partie des joyaux de l’art à découvrir par hasard, ou pas, lors de nos balades dans Paris.

Place Colette, métro Palais Royal – Musée du Louvre