fbpx

Comment cet incroyable vestige du XIXe siècle s'est retrouvé coincé entre des immeubles modernes à Paris ?

Porte des Flamands dans les, Orgues de Flandre, Paris 19e © Roberto Dokone
Par AxelleC

On vous présente une particularité architecturale parisienne comme on les aime : sur une grande avenue du nord de la capitale, un vestige en pierre du XIXe siècle s’est retrouvée coincé entre plusieurs immeubles modernes… Et interroge les passants curieux ! Savez-vous où il se trouve exactement, et comment il s’est retrouvé dans cette posture inattendue ? On vous emmène en balade dans le 19ème arrondissement pour vous raconter son histoire insolite !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Le vestige d’une cité ouvrière

Vous êtes peut-être déjà passé devant cette magnifique porte en pierre, qui ne passe pas inaperçue au milieu des gratte-ciels des années 1970 qui l’entourent. En l’observant, on y voit l’inscription “Porte des Flamands” sur l’encadrement supérieur : c’est un indice sur son origine… Il s’agit en effet de l’entrée d’une ancienne cité ouvrière, qui avait été édifiée à cet emplacement vers 1850 qui a aujourd’hui disparu ! Cette fameuse Cité des Flamands était composée de plusieurs petits immeubles de 5 ou 6 étages, qui abritaient des logements pour les travailleurs des abattoirs de la Villette et les cheminots de la Petite Ceinture.

L'entrée de la Cité des Flamands en mai 1969 © Léon Claude Vénézia / Roger-Viollet
L’entrée de la Cité des Flamands en mai 1969 © Léon Claude Vénézia / Roger-Viollet

Un quartier de Paris entièrement rénové

Un siècle après leur construction, les habitations de la Cité des Flamands sont malheureusement devenues vétustes et insalubres, voire carrément dangereuses pour les locataires ! À l’époque, les habitants ne sont que 3 % à avoir une salle de bains décente avec douche ou baignoire, 5 % à bénéficier du chauffage, et à peine 20 % de leurs propres toilettes ! Pour améliorer leurs conditions de vie, la ville décide alors de rénover entièrement les lieux au début des années 1970. Les anciens immeubles de la cité ouvrière sont détruits et remplacés par les hautes tours modernes que nous connaissons aujourd’hui : les Orgues de Flandre, de l’architecte Martin Van Treeck.

Les Orgues de Flandre, Paris 19e
Les Orgues de Flandre, Paris 19e

Une porte du XIXe siècle entre des immeubles modernes

Ces tours, qui s’appellent Sonate, Fugue, Cantate et Prélude abritent des logements sociaux. Celle qui culmine à 123 mètres est la plus haute tour résidentielle de Paris et le 6ème plus haut bâtiment de toute la capitale ! Leur style est original, avec des formes très géométriques en gradins (rentrants ou sortants). Et c’est grâce au combat de l’historien de l’art François Loyer que l’ancienne porte en pierre du XIXe a finalement été conservée ! Elle été déplacée d’environ 40 mètres, et subsiste désormais entre deux grands immeubles et deux pylônes de ventilation ! Pour découvrir ce mélange des genres insolite, rendez-vous au 67-69 avenue de Flandre près du métro Riquet.

Porte des Flamands © Reddit
Porte des Flamands © Reddit

inscription

Crédit photo à la une : Porte des Flamands, Orgues de Flandre, Paris 19e © Roberto Dokone

À lire également : Savez-vous pourquoi les toits des immeubles parisiens sont gris depuis l’époque haussmannienne ?

A. C.



Visite Guidée

Paris au temps de Lutèce

Je m'inscris

News populaire