fbpx

Cette façade mauresque de 1875 abritait des bains « turco-romains » dans ce célèbre quartier parisien !

Bains turcs. Rue des Mathurins
Par clementine

Paris abrite quelques curiosités architecturales et nous fait voyager sans quitter la ville ! Bien souvent, derrière ces édifices surprenants, se cache une partie de l’histoire d’un quartier. C’est le cas notamment de ce bâtiment surprenant du 9e arrondissement. Rendez-vous au 18 rue des Mathurins pour découvrir ces anciens bains turcs !

Façade mauresque d’anciens bains turcs. Rue des Mathurins. Guillaume Bontemps/Ville de Paris

Une architecture atypique mais dans l’air du temps

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, l’orientalisme est à la mode en architecture. Les deux architectes Albert Duclos (1848-1896) et William-Antoine Klein (1836-1915) s’inspirent du style mauresque lorsqu’il édifie “Le Hammam, bains turco-romains” dans le quartier huppé de l’Opéra, alors en pleine mutation. Frises à motifs floraux, colonnettes, arcs typiques, ferronneries, couleurs des matériaux… Le moindre détail, inspiré des moucharabiehs, a été pensé pour faire voyager sa clientèle très en vue. 

Façade mauresque d’anciens bains turcs. Rue des Mathurins. Guillaume Bontemps/Ville de Paris

Des prestations de luxe

À cette époque, les mesures hygiénistes font leur apparition. Malheureusement, tous les immeubles ne sont pas encore équipés de sanitaires. Ainsi, de nombreux bains publics ouvrent leurs portes aux quatre coins de Paris. Celui-ci place la barre haut et propose un ensemble de services de très haute qualité : étuves à air sec, massage et lavage, douches chaudes et froides, piscine d’eau de source, cours avec de grands sportifs, restaurant, salon de coiffure, espace de détente. Le lieu est également particulièrement réputé pour ses caves à vin et à cigare. L’entrée y est donc assez coûteuse et il faut s’acquitter de 5 francs pour y avoir accès, 3,50 francs si vous êtes abonnés. 

inscription

Façade mauresque d’anciens bains turcs. Rue des Mathurins. Guillaume Bontemps/Ville de Paris

Un lieu où les grands hommes se rencontrent

Mais, pour ce prix, vous avez le privilège de croiser des membres prestigieux. Ainsi, le baron Henri de Rothschild, le prince de Galles (Edouard VII), le prince Napoléon cousin germain de Napoléon III ou encore le baron Haussmann et Léon Gambetta y ont leurs habitudes. Plus tard, les bains proposeront également des créneaux réservés pour les femmes, qui bénéficieront aussi de leur propre entrée. En 1954, pourtant, sonne le clap de fin de ce lieu où se sont certainement déroulées de fascinantes discussions. 

Aujourd’hui, la bâtisse a perdu sa vocation première et a été entièrement rénovée. La sublime façade a, malgré tout, été conservée et sert aujourd’hui de témoin de la créativité des architectes de l’époque. Si les murs pouvaient parler… 

Anciens bains turcs – 18 rue des Mathurins, 75009