fbpx

Mais qu'est-ce qu'attend cette femme assise sur un banc proche du jardin du Luxembourg ?

Sous le chapeau
Par Paris ZigZag

En se promenant autour du jardin du Luxembourg, on rencontre cette mystérieuse statue en bronze, assise sur un banc, qui semble attendre on ne sait quoi…

Une inconnue sur un banc

Il faut se rendre à l’Institut hongrois, à deux pas du jardin du Luxembourg, pour découvrir une statue en bronze, assise sur un banc devant la façade, la tête recouverte d’un chapeau, et le visage pris entre deux mains. De taille humaine, cette femme vêtue d’une robe et pieds nus semble être dans l’attente d’un événement inconnu. Avec le regard porté vers le bas, et une attitude dépitée, on peine à savoir comment interpréter sa présence.

Sous le chapeau - © Maison de l'Alchimiste
Sous le chapeau – © Maison de l’Alchimiste

Toutefois, le banc est assez large pour libérer une place à sa gauche, offrant la possibilité de s’assoir à ses côtés. Si l’on regarde la statue de plus près, on découvre alors le nom de l’artiste, malicieusement caché sur un médaillon pendant à la cheville de la statue. On peut alors y lire “Andras Lapis”, tandis que le nom de la statue est inscrit sur son galurin en hongrois : Kalap Alatt, ce qui signifie Sous le chapeau.

D’autres femmes au chapeau

Offerte par l’artiste Andras Lapis à l’Institut hongrois, cette statue en bronze créée en 1975 était en premier lieu exposée à l’intérieur du bâtiment, avant de s’assoir définitivement sur son banc en 2007. Et en réalité, elle n’est pas la seule à occuper l’espace public, puisque l’artiste hongrois a aussi fait fondre une copie, qui se trouve aujourd’hui dans une rue de la ville de Szeged, en Hongrie. Et si vous souhaitez découvrir une autre oeuvre de l’artiste, inutile de voyager hors de la France : rendez-vous à Troyes, où sa statue Lili est en train de lire sur le quai des comtes de Champagne.

Lili - © Marc Go
Lili – © Marc Go

Qui est Andras Lapis ?

Né en 1942 à Kecskemét, en Hongrie, Andras Lapis se forme à la sculpture et aux arts graphiques à l’Académie hongroise des Beaux-Arts et obtient son diplôme en 1974. Depuis les années 1970, celui-ci participe alors à plusieurs expositions en Europe, notamment dans son pays natal, mais aussi en Allemagne ou en République tchèque. Celui-ci réalise alors plusieurs statues de femmes au chapeau, un thème récurrent dans l’art urbain, qui fait référence à d’autres oeuvres comme le portrait de Brigitte Bardot par Christina Motta à Buzios au Brésil.

Andras Lapis avec sa statue
Andras Lapis avec sa statue

Sous le chapeau
Institut Hongrois
92 rue Bonaparte, 75006 Paris

À lire également : Savez-vous quelle célèbre fable de La Fontaine illustre ce monument parisien ?



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire