fbpx

Connaissez-vous l'histoire tragique du bel Observatoire du parc Montsouris ?

Le palais Bardo au parc Montsouris / l'Observatoire | © Gerin, Edith (Distroff, en 1910 - Paris, 02–05–1997), photographe | © Musée Carnavalet
Par Pauline

Le parc Montsouris, situé dans le sud de Paris, est un havre de paix verdoyant prisé des parisiens et des visiteurs. Mais derrière sa beauté naturelle se cache un riche passé historique, notamment avec son observatoire.

Aux origines du parc Montsouris

Le parc Montsouris © Paris Conteurs
Le parc Montsouris © Paris Conteurs

Au XIXe siècle, Paris est en pleine transformation sous l’impulsion du préfet Georges-Eugène Haussmann. Dans le cadre du plan d’urbanisme de la ville, Napoléon III souhaite la création de parcs publics pour offrir aux Parisiens des espaces de détente et de loisirs. Ainsi, le parc Montsouris voit le jour après presque 10 ans de réflexions autour du projet et travaux en raisons de difficultés causées par le terrain, puis est inauguré en 1869 bien qu’il ne soit pas terminé. Cependant, il faudra encore attendre 1875 pour que le public puisse réellement en apprécier le paysage.

L’Observatoire du parc Montsouris

Le palais Bardo au parc Montsouris / l'Observatoire | © Gerin, Edith (Distroff, en 1910 - Paris, 02–05–1997), photographe | © Musée Carnavalet
Le palais Bardo au parc Montsouris / l’Observatoire | © Gerin, Edith (Distroff, en 1910 – Paris, 02–05–1997), photographe | © Musée Carnavalet

L’Observatoire, qui deviendra une pièce maîtresse du parc, est érigé peu après son ouverture. Sa construction (il est en fait remonté) débute en 1869, sous la direction de l’architecte Gabriel Davioud, d’après les plans du palais Bardo conçu par l’architecte Alfred Chapon lors de l’exposition universelle de 1867 , lui-même inspiré d’une partie du Palais du Bey de Tunis. Les ouvriers tunisiens œuvrèrent quatre mois pour l’installer au point le plus élevé du parc.

À lire également : Une belle promenade au parc Montsouris | Découvrez une jolie baignade à 1h de Paris

La recherche scientifique s’installe à l’observatoire

L’observatoire est alors destiné à abriter des équipements scientifiques pour des recherches en météorologie et en astronomie. À cette époque, les observations astronomiques sont en plein essor, et Montsouris offre un cadre idéal, éloigné des nuisances lumineuses du centre-ville. Au fil des années, l’Observatoire de Montsouris attire de nombreux astronomes et météorologues renommés. Des recherches importantes sont menées sur les mouvements célestes, les étoiles, les planètes et les phénomènes météorologiques.

Cependant, lors de la Commune de Paris, l’Observatoire subit quelques heurts. Puis, après sa restauration, il se diversifie, et accueille notamment un service dédié à l’étude des eaux et à l’évolution des cimetières. En 1893, il abrita même un service essentiel à la vie parisienne, chargé d’analyser la qualité de l’air dans la capitale.

Déclin et disparition d’un monument historique

Le palais Bardo au parc Montsouris / l'Observatoire | carte postale | © Olivier2 (Wikicommons)
Le palais Bardo au parc Montsouris / l’Observatoire | carte postale | © Olivier2

Malgré son importance historique et scientifique, le Palais du Bardo fut abandonné en 1974, et cela marqua un point de non-retour. Les dégradations furent rapides, et malgré une lueur d’espoir apportée par le gouvernement tunisien qui a racheté et entreprit de rénover le bâtiment, le projet tombe à l’eau en 1991, lorsqu’un incendie fait partir ce qu’il restait le palais Bardo en fumée. Sa restauration était alors sur le point d’être entamée.

Crédit image à la Une : Le palais Bardo au parc Montsouris / l’Observatoire | © Gerin, Edith (Distroff, en 1910 – Paris, 02–05–1997), photographe | © Musée Carnavalet 

À lire également : Découvrez le pavillon des papillons à Vincennes | Préparez-vous à observer une belle lune bleue cet été ! 



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire