fbpx

Savez-vous que ce beau monument parisien du XVIe siècle a bien failli devenir... un pigeonnier ?

Tour Saint-Jacques, Paris © Adobe Stock
Par AxelleC
Paris regorge d’histoires insolites et méconnues qui ajoutent à son charme intemporel. Parmi elles, celles de la Tour Saint-Jacques se démarquent par leur mélange de mystère, de fantaisie, de légendes urbaines… Et de surprises ! En effet, cette somptueuse tour gothique qui trône en plein cœur de la capitale aurait pu terminer en refuge pour pigeons, voir même disparaître ! On vous raconte.
https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Le monument qui a failli devenir un pigeonnier

Difficile de croire que ce majestueux clocher érigé au début du XVIe siècle aurait pu être totalement oublié. Et pourtant, au XIXe siècle, après la destruction de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie qui l’entourait, cette tour rescapée se retrouvait seule et abandonnée. Elle devint alors un refuge pour des milliers de pigeons, au grand dam des riverains… Il fallut l’intervention de Victor Hugo pour qu’un projet de restauration voie le jour. Ainsi en 1852, les travaux commencèrent enfin pour redonner à la tour son éclat d’antan et la débarrasser de ses occupants à plumes !
© ricardoalejandroh

Le mystérieux alchimiste

Mais la tour Saint-Jacques cache aussi des secrets bien plus mystiques. En effet, au XVIIIe siècle, un alchimiste du nom de Nicolas Flamel (bien connu des amateurs de mystères parisiens) aurait utilisé la tour pour y mener ses expériences occultes… La légende raconte qu’il cherchait la pierre philosophale, capable de transformer le plomb en or et de conférer l’immortalité ! Si rien ne prouve que Flamel ait vraiment trouvé cette pierre légendaire, son nom est à jamais lié à l’alchimie et à la Tour Saint-Jacques.
Portrait de Nicolas Flamel © Wellcome Library, London
Portrait de Nicolas Flamel © Wellcome Library, London

Un lieu parisien sauvé par la science

Ironiquement, cet endroit chargé de mystères et de légendes a aussi joué un rôle important dans le progrès scientifique. Au début du XXe siècle, la tour fut équipée d’instruments météorologiques et devint une station d’observation importante pour l’étude du climat de Paris qui fonctionne toujours actuellement. Ce qui explique sûrement aussi qu’elle soit parvenue ainsi jusqu’à nous !
La rue de Rivoli en 1930
La rue de Rivoli, l’hôtel de Ville, la tour Saint-Jacques et le Bazar de l’hôtel de Ville, vers 1930. © UB / Roger-Viollet
https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLTo
Crédit photo de une : Tour Saint-Jacques, Paris © Adobe Stock
A. C.



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire