fbpx

Pourquoi le village de Goussainville, situé à 30 minutes de Paris, quasiment abandonné depuis 50 ans, n'a pas été rasé ?

Vieux-pays de Goussainville
Par Camille Beau

Vous voulez faire un saut dans le temps ? Direction le Vieux-Pays de Goussainville, un village vraiment atypique en Île-de-France ! Tandis qu’il vivait des jours paisibles, ce hameau situé à cinq kilomètres de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle a été quasi abandonné et ses ruelles laissées au bon plaisir des amateurs d’exploration urbaine.

Un village mal positionné…

Avant les années 70, on recensait environ 1 000 personnes dans le Vieux-Pays de Goussainville , village tranquille du Val-d’Oise. Mais celui-ci a perdu attractivité lorsque l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle s’est installé à 5 km de lui ! Sa population a alors baissé aux 2/3. Tels des résistants, ils sont aujourd’hui 300 à y vivre malgré le bruit des avions décollant toutes les cinq à dix minutes et le reste du village tombant en ruine.

Goussainlivre © Grand Roissy Tourisme
Goussainlivre © Grand Roissy Tourisme

…Mais toujours debout !

Mais alors, pourquoi le Vieux-Pays de Goussainville n’a pas été rasé, et les habitants relogés ?

Si l’on en croit le décret du 13 février 1973 , Aéroport de Paris se devait de trouver une solution pour les riverains subissant des nuisances du fait de leurs lieux d’habitation situés non loin des aérodromes. La plupart du temps, cela signifiait racheter les habitations et les raser pour qu’il n’y reste qu’une plaine de végétation.

Mais la législation française étant bien plus complexe qu’on l’imagine, une autre loi a fait barrage au projet : la loi du 25 février 1943, disposant que tout immeuble, dans un périmètre de 500 mètres autour d’un Monument historique, ne peut être construit, modifié, ou détruit librement. Ce qui est le cas de l’église du village, Saint-Pierre-et-Saint-Paul, classée Monument historique en 1913. Se trouvant dans une impasse, le groupe Aéroport de Paris a préféré murer les habitations et laisser la nature reprendre la main sur ce village.

© ms_funkyfoxy / Instagram

Une résistance louable

Heureusement pour les habitants restants, le Vieux-Pays de Goussainville n’est pas réellement une ville fantôme. Quelques personnes sont soucieuses de garder leur toit et leur village. Ainsi, ils continuent à faire vivre leur petit patrimoine au jour le jour, notamment avec une école primaire qui continue à recevoir des enfants, mais aussi avec l’ouverture d’une librairie : Goussainlivre. Aussi, le parc du Vieux château est toujours accessible, même si le bâtiment en lui-même tombe en ruine depuis que ses derniers résidants sont partis dans les années 1980.

Surtout, depuis les dernières élections municipales en 2020 et l’élection d’Abdelaziz Hamida (SE – sans étiquette), les choses semblent changer pour ce village presque laissé à l’abandon. 2023 a ainsi vu la deuxième édition de la « Fête du Vieux Pays » pour célébrer Goussainville dans sa totalité. Aussi, après une consultation citoyenne, il semblerait que la réhabilitation du lieu s’accélère : un tiers-lieu aux accents de village culturel y verrait le jour prochainement. De quoi redonner un peu de vie à ce village en sommeil…

© alexisazarias / Instagram

Photo : Vieux-pays de Goussainville © Grand Roissy Tourisme