Les 8 lieux emblématiques de la Belle Epoque

Situé au 7 Avenue Rapp, cet immeuble, avec son désordre architectural, sa démesure ornementale, est incontestablement un symbole de l'Art Nouveau parisien. Construit par Lavirotte en 1901, sa façade fut primée au concours de la Ville de Paris.

Sans nécessairement en avoir conscience, nous sommes tous très familiers avec l’architecture si typique qui a émergé au moment de la Belle Epoque. Nous sommes tous au moins une fois passés devant un restaurant, un café, une boutique, un immeuble qui dénotait complètement du décor environnant. Parlons ne serait-ce que des édicules Guimard, vous savez ces drôles de portiques fleuris, si emblématiques de la capitale, qui ornent les bouches de métro.

edicule-guimard-paris-zigzag

Les édicules Guimard, vestiges bien visibles de la Belle Époque

Il faut dire qu’à la fin du 19ème siècle, l’haussmannisation laissait place à l’industrialisation et cela ne laissait présager rien de bon pour notre belle capitale. L’Art Nouveau arriva donc juste à pic pour sauver les meubles et mettre un peu de couleur et de forme dans notre paysage parisien. Apparu au début des années 1890, précisément en réaction contre les dérives de l’industrialisation à outrance, ce mouvement artistique prône les lignes courbes, la couleur, les ornementations végétales, florales et animales… la surcharge décorative, en somme, pour mettre un peu de baume au cœur de l’homme “tristement” moderne.

Situé au 7 Avenue Rapp, cet immeuble, avec son désordre architectural, sa démesure ornementale, est incontestablement un symbole de l'Art Nouveau parisien. Construit par Lavirotte en 1901, sa façade fut primée au concours de la Ville de Paris.

Situé au 7 Avenue Rapp, cet immeuble, avec son désordre architectural, sa démesure ornementale, est incontestablement un symbole de l’Art Nouveau parisien. Construit par Lavirotte en 1901, sa façade fut primée au concours de la Ville de Paris.

Ce style architectural évolue progressivement, à partir des années 1910, vers des lignes plus géométriques et symétriques : c’est la naissance de l’Art Déco. La tendance est au retour de la rigueur classique à la différence près que la géométrie des formes n’est que stylistique, décorative et ne se veut absolument pas structurelle. La couleur est toujours aussi présente, mais les matériaux utilisés changent : le fer et le verre industriels sont mis de côté au profit de matériaux pré-modernes tels que le bois, la céramique, le textile, l’or et l’argent massif, le vitrail, la pierre de taille.

art-deco-Theatre-des-champs-elysees-paris-zigzag

La pureté des lignes, la simplification des formes géométrique, la blancheur des façades, caractéristiques de l’Art Déco, se retrouvent dans le théâtre des Champs Elysées construit par Auguste Perret en 1913.

Après cette mise en bouche historique, nous vous proposons donc un petit tour d’horizon de quelques lieux emblématiques de la Belle Époque que l’on peut encore admirer aujourd’hui à Paris !

1 – La boutique Kusmi Tea du 1er

De loin, rien ne laisse présager qu’une boutique Kusmi Tea a remplacé l’ancienne crémerie de la place Vendôme, tant l’enseigne d’origine est tapageuse. Mais, le trompe-l’oeil ne s’arrête pas là ! Passée la devanture en marbre et fer forgé portant les inscriptions en gros caractère “Beurre, laiterie, oeufs”, on tombe nez-à-nez avec un magnifique plafond Art déco au milieu des boîtes à thé colorées. Une toile peinte fixée sous verre met en valeur un splendide graphisme à motif floral unique en son genre. Un passage obligatoire si l’Art déco est votre tasse de thé…

kusmi-tea-paris-1er

Où ? 25, rue Danielle Casanova, 75001

kusmi-tea-paris-1er

2 – Le joaillier Tecla dans le 2ème

On ne peut passer à côté d’une adresse aussi prestigieuse que Tecla, le seul joaillier français à s’être spécialisé dans la perle de culture. Dans cette boutique richement décorée façon Art déco, tout est resté intact, et plus particulièrement, les murs recouverts de panneaux orientalisants en laque de Coromandel, provenant d’anciens paravents chinois du 18ème siècle. Si les merveilles exposées ne sont pas à la portée de toutes les bourses, le décor vaut à lui seul la visite.

tecla-joaillier-paris-2eme

Où ? 2, rue de la Paix, 75002

3 – Le bouillon Vagenende du 6ème

Dans la flopée de brasseries ouvertes par les frères Chartier fin 19ème, le Vagenende est sans doute de loin la plus luxueuse. Menacée un temps de devenir un supermarché, ce bouillon a été sauvé et classé pour ses somptueux décors caractéristiques de l’Art Nouveau : miroirs se reflétant à l’infini, entourés de boiseries en arabesques, peintures bucoliques en pâte de verre enchâssées dans les boiseries, carrelage mural en céramique surmonté d’une frise de fruits tressés, … on est servi ! Une adresse culte où venir se délecter de traditionnelles recettes françaises à prix plus que raisonnables.

vagenende-brasserie-paris-6eme

Où ? 142, boulevard Saint-Germain, 75006

4 – Le chocolatier Debauve et Gallais dans le 7ème

C’est non loin du boulevard Saint-Germain que l’on aura l’honneur de pénétrer dans l’antre de ce vieux confiseur, en son temps réputé approvisionner tous les Rois de France en petites gourmandises chocolatées supposées soulager les maux de gorge. Classée Monument historique, cette boutique Art Nouveau est un véritable plaisir pour les yeux avec sa délicieuse devanture ornée de couronnes de laurier dorées, ses fines colonnes de marbre blanc, son comptoir en demi-lune, ses impostes en forme d’éventail, … et son étonnante hauteur de plafond ! À défaut de guérir votre rhume, un passage par ce chocolatier vous mettra tout du moins du baume au cœur…

debauve-et-gallais-chocolatier-paris-7eme

Où ? 30, rue des Saints-Pères, 75007

debauve-et-gallais-chocolatier-paris-7eme

5 – La brasserie Mollard du 8ème

On ne soupçonne pas une seconde de l’extérieur que ce restaurant, qui passe presque inaperçu dans l’agitation de la gare Saint-Lazare, abrite un somptueux décor Art Nouveau : tableaux de céramique et mosaïques ornent les murs dans des tons très lumineux, des colonnettes et piliers en marbre structurent élégamment l’espace, partout les dorures donnent à ce lieu toute sa splendeur. Rien ne viendrait dénaturer ce cadre majestueux, si ce n’est quelques miroirs qui ne sont pas d’origine. Une adresse mythique dont les spécialités de crustacés valent le détour.mollard-brasserie-paris-8eme

Où ? 115, rue Saint-Lazare, 75008

6 – Le jardin du Petit Palais dans le 8ème

Passée la grille en fer forgé dorée du Petit Palais, on est accueilli dans un grand vestibule recouvert de mosaïques et éclairé par des vitraux de verre blanc et opale et une fenêtre qui ouvre sur les jardins intérieurs. Un cadre Art déco qui tranche d’emblée avec le caractère officiel du bâtiment. Et ce n’est rien comparé aux jardins et leurs trois bassins décorés de mosaïques, entourés d’une galerie de colonnes circulaire sous laquelle l’on peut admirer de superbes fresques style Renaissance. La pause idéale après une expo.

jardin-petit-palais-paris-8eme

Où ? Avenue Winston Churchill, 75008

jardin-petit-palais-paris-8eme

7 – Le café Terminus Nord du 10ème

Surprenante découverte que ce café qui jouxte la Gare du Nord, où l’Art déco se mêle harmonieusement à l’Art Nouveau ! Le lieu se laisse d’abord découvrir par sa grande salle rectangulaire résolument Art déco dont le carrelage à pâquerettes se reflètent joliment dans les miroirs qui ornent la pièce. Toutefois, un petit salon planqué au fond de l’établissement vient confondre le visiteur avec sa fenêtre typique Art Nouveau, cernée d’un bandeau de pensées violette et parme. Une adresse prisée des habitués de l’Eurostar !

cafe-terminus-nord-paris-10eme

Où ? 23, rue de Dunkerque, 75010

8 – Le Bistrot du Peintre dans le 11ème

Niché au milieu des ateliers d’artiste, ce bar surprend d’abord le visiteur par son éblouissante façade Art Nouveau dont les magnifiques boiseries la classent parmi l’une des plus belles de la capitale. A l’intérieur, le décor n’est pour le moins décevant : miroirs entourés de boiseries, peintures pastorales de céramiques pastels, comptoir en étain, moulures peintes au plafond… un cadre d’exception pour se restaurer dans le quartier !

bistrot-du-peintre-paris-11eme

Où ? 116, avenue Ledru Rollin, 75011

Venez découvrir tous les secrets de l’Art Nouveau lors d’une soirée événement au Musée d’Orsay ! Au programme : concert, ateliers, interventions, exposition… Une soirée qui promet de nous dévoiler tous les secrets de cette révolution artistique que l’on aime tant. Et bonne nouvelle, c’est gratuit pour les moins de 26 ans !
Plus d’informations et réservations ici.