Découverte des pigeons voyageurs parisiens !

Pigeon voyageurs à Paris

La colombophilie n’est autre que l’art d’élever et de faire voler les pigeons voyageurs. Une activité qui est toujours pratiquée dans l’armée, même si, aujourd’hui, le rôle militaire du pigeon voyageur a disparu au profit des transmissions hertziennes. Le ministère de la Défense entretient toujours un colombier et un musée en banlieue parisienne.

À deux pas de Paris, à Suresnes précisément, la forteresse du Mont-Valérien abrite encore de nombreux colombiers. Et il faut dire que, fort d’un entretien militaire, leur état est plus qu’irréprochable. Prenons, tout de même, le temps de rappeler le passé glorieux de la colombophilie. Depuis l’Antiquité, l’homme utilise les pigeons comme messager. Souvent utilisés à des fins militaires, les oiseaux ont l’avantage de toujours retrouver leur chemin. À part abattre ledit pigeon, il est donc impossible d’intercepter le message.

clombiers des pigeons au Mont Valérien

C’est donc par tradition que l’armée entretient toujours ce colombier militaire composé de plus de 200 pigeons voyageurs. Mais avant d’être dans la tradition, le Mont-Valérien fut dans l’innovation. La forteresse a tout simplement vu naître le 1er régiment de transmissions hertziennes de l’histoire de l’armée française. C’est donc dans une volonté de ne pas rompre avec son histoire et de garder une partie de son patrimoine militaire que les colombiers sont conservés au fort.

Seuls les pigeons voyageurs sont encore présents sur les lieux. La caserne participe à des concours civils, cette fois-ci, afin d’entretenir le mythe, sachant qu’elle est la dernière à posséder encore des pigeons dans l’armée. Les oiseaux sont donc toujours entraînés et parcourent pas moins de 150 km par voyage.

Depuis 1980, l’endroit abrite même un petit musée rempli de trésors colombophiles visibles nulle part ailleurs. Il rappelle l’histoire de la pratique de l’Antiquité à nos jours.Il est possible de visiter ce lieu d’histoire gratuitement le mardi, mercredi et jeudi par groupes de 10 à 55 personnes. Pour réserver, il suffit de contacter le conservateur du musée, l’adjudant Philippe Ouvrard au 01 41 44 52 13.

Forteresse du Mont Valérien
Avenue du Professeur Léon Bernard, 92150 Suresnes