Les fontaines les plus insolites de Paris

fontaine-insolite-paris-stravinsky

Les plus belles fontaines de Paris s’appellent Fontaines des fleuves et des mers, fontaine de Médicis, ou encore fontaine de Varsovie. Mais Paris regorge aussi de fontaines plus modestes, plus étranges et moins consensuelles, qui méritent elles aussi que l’on s’y attarde… Des édifices pas forcément jolis, mais qui ont des choses à raconter et surtout le don de faire jaser ! Voici les 6 fontaines insolites les plus remarquables de la capitale.

La fontaine Chen Zhen

fontaine-chenzhen-paris-insolite-paris13

©parisladouce.com

Dans le 13ème arrondissement, place Augusta Holmes, un immense dragon de verre et d’acier semble évoluer sous le bitume et faire irruption à certains endroits. À l’intérieur, l’eau qui y circule nous rappelle qu’il s’agit en réalité d’une fontaine, baptisée La danse de la fontaine émergente. Un édifice à l’histoire un poil tragique puisque Chen Zhen, l’artiste chinois qui en est à l’origine, est décédé durant la création, obligeant son épouse Xu Min à poursuivre le projet, à l’aide de ses plans. En plus d’être le témoin involontaire de l’amour qui unissait l’artiste à sa femme, la fontaine est la représentation de l’énergie de l’eau puisée dans la Seine pour alimenter Paris, ainsi qu’un bel hommage aux liens unissant la communauté chinoise à la ville. Inaugurée en 2008, l’œuvre est encore plus belle la nuit, lorsqu’elle est habillée de lumières colorées…
Place Augusta Holmes, 75013

La fontaine du Fellah

fontaine-fellah-paris-insolite

Ne cherchez plus l’eau de la fontaine du Fellah, elle n’y coule plus depuis longtemps ! Toutefois, cet édifice datant de 1806 vaut le détour, notamment pour sa capacité à nous replonger dans l’époque napoléonienne. Souvenez-vous de vos cours d’histoire : entre 1798 et 1801, l’empereur mène la Campagne d’Égypte et la France entière s’emballe pour l’art et la culture de ce pays aux mœurs si exotiques. Napoléon commande alors la sculpture de la fontaine du Fellah à l’ingénieur François Jean Bralle et au sculpteur Pierre-Nicolas Beauvalet. Le duo s’inspire alors du personnage de l’Antinoüs du Capitole, favori de l’empereur Hadrien, pour la réaliser. Malheureusement, la sculpture actuelle n’est en fait qu’une reproduction de l’originale, qui s’est rapidement dégradée…
42 de la rue de Sèvres, 75007

La fontaine Stravinsky

fontaine-insolite-paris-stravinsky

©Morgan Sand

Si vous êtes déjà allés vous balader du côté du centre Beaubourg, vous n’avez pas pu passer à côté de cette grande fontaine un peu « délurée ». Oeuvre du couple de pop artistes Nikki de Saint Phalle et Jean Tinguely, cette installation mêle créatures colorées aux formes sinueuses et mécanismes métalliques évoquant pour certains des notes de musique. Un joyeux bazar duquel jaillissent de nombreux jets d’eau qui s’entrecroisent harmonieusement, comme actionnés par un chef d’orchestre, créé en hommage au compositeur russe Igor Stravinsky. Étonnante et joyeuse, cette fontaine, surnommée également Fontaine des automates, est installée devant le tout aussi surprenant Centre Pompidou depuis 1983.
Place Stravinsky, 75004

Le Canyoneaustrate

fontaine-insolite-bercy-paris

Avant même de se pencher sur sa forme, cette fontaine de 12ème arrondissement de Paris détient la palme du nom le plus étrange ! Pourtant, à s’y pencher de plus près, ce drôle de nom est en phase avec le concept de l’édifice. Oeuvre du Français Gérard Singer, le canyoneaustrate est en fait la contraction des mots « canyon », « eau » et « strate », les trois éléments que l’on retrouve dans cette fontaine. Contrairement à la grande majorité, construite en volume et en hauteur, celle-ci est creusée dans le sol, jusqu’à 5 mètres de profondeur. Résultat : c’est une véritable gorge dans laquelle s’écoulent des cascades d’eau, comme à l’état naturel, que l’on admire en s’y penchant. Créée en 1988, cette fontaine installée dans le parc de Bercy en serait presque dépaysante
Parc de Bercy, 75012

Les fontaines de Pol Bury

fontaine-palais-royal-insolite-paris

©Guilhem Vellut

Simple mais efficace. C’est comme cela que l’on pourrait résumer le design de la fontaine à boules de Pol Bury, qui a trouvé sa place, sur le parvis de la cour d’Orléans, entre le Conseil constitutionnel et le ministère de la Culture, en 1985. Comme ses voisines, les célèbres colonnes de Buren, celle qui est également surnommée les « Sphérades » tranche nettement avec le décor très classique du lieu. Les dix sphères d’acier inoxydable, sur lesquelles ruisselle l’eau du bassin carré, reflètent le ciel et les colonnes du bâtiment et apportent une petite note de modernité, pas toujours appréciée par les puristes. Pas de chance pour eux, la fontaine a une sœur jumelle, à quelques mètres de là…
Parvis de la Cour d’Orléans, 75001

La fontaine l’Embâcle

fontaine-insolite-quebec-embacle-paris

©Papagon

On croirait l’œuvre d’une catastrophe naturelle ou d’un mini volcan en éruption, et pourtant, il s’agit bel et bien d’une fontaine installée ici depuis 1984 ! L’artiste Charles Daudelin a réussi à donner l’impression que son eau soulève le trottoir grâce à son jaillissement. En réalité, le Québécois a utilisé des plaques de bronze recourbées pour faire parfaitement illusion. Visiblement désireux de rendre hommage à son pays, il a choisi de faire référence à la fonte des glaces au Canada l’hiver, qui libère les eaux jaillissantes du fleuve Saint-Laurent. Où admirer cette œuvre ? À deux pas du café de Flore, sur la place du Québec, évidemment…
Place du Québec, 75006