Les plus jolies entrées de stations de métro parisiennes

Entrée station Vaneau

Depuis qu’Hector Guimard a été chargé de les concevoir au tournant du XXe siècle, les bouches de métro parisiennes sont aussi emblématiques de la capitale que le Louvre ou la Tour Eiffel. Avec son style Art nouveau si caractéristique, Guimard a donné toutes ses lettres de noblesse à ce mobilier urbain. Mais ces entourages et édicules en fonte ne sont pas les seuls accès de métro à mériter le coup d’œil. On vous fait découvrir les plus jolies entrées de stations de métro parisiennes.

Saint-Georges (ligne 12)

Si la station Saint-Georges ressemble à ce qu’elle est aujourd’hui, une bouche d’entrée qui coupe le jardinet d’un sublime hôtel particulier du XIXe siècle, c’est uniquement par manque de place. En effet, les trottoirs de la place Saint-Georges sont particulièrement étroits. Impossible, donc, de créer une station « normale » sans défigurer cette paisible place de la Nouvelle-Athènes. Les urbanistes ont donc trouvé cette alternative. Comment faire une force de sa principale faiblesse !

Entrée station Saint-Georges

© Clément Gruin

Lamarck-Caulaincourt (ligne 12)

L’entrée de la station Lamarck-Caulaincourt est l’une des plus pittoresques de la capitale. Ses deux volées d’escaliers caractéristiques du nord de la capitale, son mât – unique à Paris – en forme de lampadaire et les commerces qui l’entourent donnent un caractère typiquement montmartrois à cette station de la ligne 12. Un charmant panorama qui donne envie de s’arrêter plus souvent à cette station parmi les moins fréquentées de la capitale.

Station Lamarck Caulaincourt

© Philip Menke

Vaneau (ligne 10)

L’accès à la station Vaneau reprend toutes les caractéristiques du mouvement Art Déco, alors en plein épanouissement à son ouverture en 1923. On y trouve deux enseignes rouges surmontées d’un globe lumineux, des carreaux de céramique bleus et verts et une inscription « métropolitain » aux caractères d’écriture emblématique du mouvement des Années Folles. C’est encore une fois par manque de place que la bouche d’entrée a été installée au sein de l’immeuble du 42 bis de la rue de Sèvres.

Entrée station Vaneau

© Cyrielle Didier / Paris ZigZag

Saint-Jacques (ligne 6)

La station Saint-Jacques, ouverte depuis 1906 sur la ligne 6, possède un unique accès au niveau du boulevard du même nom. Cet accès se présente sous la forme d’un édicule en briques et se dresse au niveau du terre-plein central dans un style représentatif de l’Art nouveau. On y trouve un motif en céramique aux couleurs ocres et rouges et des écritures dans les tons verts qui rappellent les motifs floraux si chers au mouvement initié en France par l’École de Nancy. Ajoutons à ce panorama une colonne Morris et nous voilà face à un ensemble d’édifices typiques de la capitale !

Entrée station Saint Jacques

© desopha

Bourse (ligne 3)

La palme de l’entrée la plus sobre et la plus classe de la capitale revient sans conteste à la station Bourse. Un simple mât noir sur lequel trône l’inscription « Métropolitain », une grille sans fioriture de la même couleur et, en arrière-plan, un sublime édifice qui s’inspire des basiliques antiques : le Palais Brongniart ! Il n’en faut pas plus pour donner du cachet à cette station de la ligne 3.

Station Bourse

Porte Dauphine (ligne 2)

L’entrée située au niveau de la place des Généraux du Trentinian (côté pair de l’Avenue Foch) de la station Porte Dauphine fait partie des trois derniers grands édicules pensés par Guimard aux côtés des plus petits que l’on connait bien. Les deux autres sont installés aux stations Abbesses et Châtelet, mais aucun des deux n’a conservé son entourage complet, composé de plaques de verre de couleur orange et décorées par des motifs floraux. C’est donc à la fois une jolie bouche de métro et un petit bout de l’histoire de Paris !

Entrée station Porte Dauphine

© Anthony Rauchen

À lire également : Les plus belles portes d’entrée de Paris