fbpx

Cet incroyable musée composé de 160 véhicules et plus de 3000 objets de diverses époques est à l’origine...

Musée des sapeur-pompiers de Lyon © Thierry Fournier / Métropole de Lyon
Par Alexandre M

Tout comme Paris, la ville de Lyon regorge de nombreux musées de tout type, pour s’adresser à n’importe quel public. Tandis que l’on se rend à certains musées permettant de mieux découvrir la ville comme le Musée des Confluences, le Lugdunum ou le Musée Gadagne, on peut également opter pour le savoir-faire lyonnais, à travers le Musée Lumière ou le Musée des Tissus. Et pour une touche d’originalité, pour une visite qui sort assurément de l’ordinaire, il existe une bonne adresse qui pourrait même donner quelques idées de vocation… 

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un drame qui a marqué Lyon et ses environs

Aussi risqué que fascinant, aussi utile qu’impressionnant, le métier de sapeur-pompier fait partie de ces milieux qui ont bien des choses et des décennies d’histoires à raconter. Comme souvent, le meilleur moyen de raconter tout cela reste un musée, pour en apprendre toujours plus grâce à une riche collection. Depuis plus de 50 ans, le musée des sapeurs-pompiers de Lyon embarque petits et grands pour tout découvrir de la profession de pompier, depuis le XVIIIe siècle jusqu’à aujourd’hui. Un lieu culturel majeur, qui doit son existence à une catastrophe. Le 4 janvier 1966, une fuite de gaz se propage sur le site de la raffinerie de Feyzin et entraîne une explosion et l’embrasement de plusieurs sphères de stockage de propane. 18 personnes meurent dans cette catastrophe et 82 personnes sont blessées. Par ailleurs, l’explosion fait 11 morts chez les sapeurs-pompiers de Lyon et de Vienne (Isère). Pour rendre hommage à ces victimes du 4 janvier 1966, le musée des sapeurs-pompiers de Lyon voit alors le jour, faisant office de lieu de mémoire. C’est également dans ce devoir de mémoire que sont rassemblés au musée les anciens matériels de sapeurs-pompiers, jusqu’alors remisés dans les casernes. Bien que fondé en 1966 par le chef de corps des sapeurs-pompiers de Lyon, il fallut attendre 1971 pour que le maire de l’époque, Louis Pradel, mette à disposition des locaux dans le quartier de La Duchère pour permettre la présentation des collections du musée.

La caserne centrale et les familles de sapeurs-pompiers au siècle dernier © Musée des sapeurs-pompiers
La caserne centrale et les familles de sapeurs-pompiers au siècle dernier © Musée des sapeurs-pompiers

Une collection parmi les plus impressionnantes au monde

D’abord constituée de pompes à bras et de motopompes, la collection s’est enrichie au fil du temps de véhicules et d’uniformes, grâce au soutien bénévole de sapeurs-pompiers de Lyon et du Rhône. Sur une surface d’exposition de plus de 1 000 m2, le musée permet de retracer l’évolution technique des véhicules de lutte contre les incendies. L’occasion d’admirer les premières pompes à bras datant du XVIIIe siècle, une pompe à vapeur dite “le Rhône” ou encore les premières motopompes à moteur à explosion. Plus loin, les fourgons-pompes, les premiers secours, les échelles mécaniques, les ambulances et les fourgons de sauvetage témoignent de l’évolution du secours et l’ingéniosité du matériel développé par les sapeurs-pompiers volontaires dans les villages. Tandis que l’on arpente la salle d’honneur, riche de souvenirs d’événements marquants, de drapeaux et de portraits, on peut également prendre un instant pour observer le matériel divers et l’habillement, qu’il s’agisse de pièces d’extinction, de sauvetage ou du choix impressionnant parmi les 1 800 casques, soit la plus importante collection au monde. En juin dernier, le musée avait d’ailleurs organisé une gigantesque vente aux enchères concernant près de 500 casques militaires, issus de plusieurs corps d’armées et d’époques différentes. Parmi les casques militaires à vendre se trouvait un casque de guetteur de tranchée datant de la Première Guerre mondiale, un casque du Portugal en acier cannelé ou encore un casque d’aviateur en liège d’époque Première Guerre mondiale. 

Un échantillon des 500 casques militaires en vente © De Baecque
Un échantillon des 500 casques militaires en vente © De Baecque

Au plus près de la vie d’un sapeur-pompier

Enfin, découvrir ce musée, c’est également retracer l’histoire de la ville de Lyon et de la région, abordée par le prisme de la lutte contre le feu et du secours aux personnes. Saviez-vous que les casernes existent seulement depuis la fin du XIXe siècle à Lyon ? Saviez-vous que le corps des sapeurs-pompiers existe depuis 1810 ? Comment s’organisait-on avant ? Autant de questions qui trouveront leur réponse grâce à la présence d’un sapeur-pompier prêt à partager ses expériences, ses conditions de travail et ses souvenirs pour une visite encore plus authentique. Découvrir l’histoire du métier de sapeur-pompier, c’est également évoquer un aspect essentiel dans ce devoir de secourir : le matériel automobile. Dans ce musée lyonnais, ce sont plus d’une centaine de véhicules, du début du XXe siècle aux années 70, qui sont entreposés. En réalité, une dizaine de véhicules sont seulement accessibles aux curieux, et varient selon les expositions temporaires, mais les 150 véhicules de la collection sont bel et bien visibles lors des Journées du Patrimoine. Dans cette volonté de partager et transmettre, le musée peut également compter sur la présence de jeunes sapeurs-pompiers, lors d’événements comme la Nuit des Musées, pour expliquer et présenter autour d’activités les gestes de premiers secours essentiels à connaître.

Une plongée dans l'histoire accessible aux plus jeunes  © Musée des sapeurs-pompiers
Une plongée dans l’histoire accessible aux plus jeunes  © Musée des sapeurs-pompiers

Musée des sapeurs-pompiers
358 avenue de Champagne
69009 Lyon

 

À lire également : Savez-vous où se trouve cette étrange façade en forme de cube orange ?

Image à la une : Musée des sapeur-pompiers de Lyon © Thierry Fournier / Métropole de Lyon

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée

Le Ventre de Paris

Je m'inscris

News populaire