fbpx

Véritable musée à ciel ouvert, ce quartier pittoresque et coloré à l'histoire mouvementée est le plus ancien de Marseille !

Quartier du Panier dans la vieille ville de Marseille © AdobeStock_Relay24
Par Melina

Impossible de visiter Marseille sans aller découvrir ce quartier emblématique et pittoresque, situé à quelques rues du tout aussi emblématique Vieux Port. Avec ses airs de petit village, il est l’un des quartiers les plus touristiques de la ville. Ça n’a pourtant pas toujours été le cas… Une petite visite s’impose.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Un petit village pittoresque dans la ville !

Situé au sein de son cœur historique, ce quartier à l’ambiance bohème est l’un des plus pittoresques mais aussi le plus ancien de la ville. Pour le découvrir, il ne faut pas avoir peur de grimper c’est certain, mais l’effort vaut le coup. D’ailleurs, ici, on “monte au panier”. Niché entre le Vieux-Port et l’impressionnante cathédrale de la Major, son labyrinthe de ruelles étroites et colorées, ses places animées et ses maisons serrées les unes contre les autres offrent un véritable voyage à travers l’histoire riche et mouvementée de la Cité phocéenne.

Panorama du quartier du Panier à Marseille © AdobeStock_ Francesco Bonino
Panorama du quartier du Panier à Marseille © AdobeStock_ Francesco Bonino
Ruelle du quartier du Panier à Marseille © AdobeStock_Vincentim
Ruelle du quartier du Panier à Marseille © AdobeStock_Vincentim
Délaissé par la bourgeoisie marseillaise qui, au cours du XVIIe siècle, lui préféra la Canebière et la rue de la République, le quartier n’a plus franchement une bonne réputation au XIXe et au début du XXe siècle. Entre insalubrité et prostitution, il est plutôt celui qu’on évite. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les résistants y trouvent refuge… mais pas pour longtemps puisque le quartier est alors rasé par les allemands. Plus de 30 000 personnes sont expulsées, des milliers arrêtées, et 1500 immeubles sont détruits. Il faut attendre la fin du XXe/début du XXIe siècle pour que le quartier soit profondément rénové et connaisse une renaissance.

Un musée à ciel ouvert

Devenu populaire, cosmopolite, et même incontournable, ce quartier du 2e arrondissement de Marseille est également imprégné d’un esprit artistique et s’inscrit même comme un haut lieu de la culture marseillaise avec ses nombreux ateliers d’artistes, ses galeries d’art, ses boutiques artisanales et ses cafés branchés. Une culture qui va jusqu’à recouvrir ses murs puisque le quartier est également connu pour ses nombreuses fresques et graffitis à travers lesquelles s’exprime toute la créativité et le dynamisme des artistes locaux.

En plus du soleil, il y a ici de la couleur et de la lumière partout ! Lieu propice à la flânerie, on marque l’arrêt sur la Place des Moulins, la plus haute de la ville, qui tient son nom de la quinzaine de moulins à vent qui s’y trouvaient au XVIIe siècle, et l’on s’installe bien volontiers à la terrasse de l’un des restaurants et cafés qui bordent la Place de Lenche (ancienne agora grecques), qui offre une vue imprenable sur la Bonne Mère et tient quant à elle son nom d’une famille Corse, Lincio, qui a contribué à son développement au XVIe siècle et y a notamment fait bâtir un sublime hôtel particulier.

Le Panier, le quartier incontournable de Marseille

Le mélange éclectique de styles et d’influences de son architecture reflète différentes époques qui ont façonné la personnalité du quartier du Panier. On y trouve aussi bien des bâtiments médiévaux aux façades colorées que des immeubles modestes du XIXe siècle, ou encore des hôtels particuliers du XVIIIe siècle et des rénovations plus contemporaines. Ce qui lui confère un petit quelque chose en plus d’enchanteur et invite à ouvrir l’œil tandis que l’on s’aventure dans le dédale de ses ruelles pavées et de ses escaliers étroits. Par endroits, on peut même apercevoir la grande Bleue…

La Vieille Charité dans le quartier du Panier, à Marseille © AdobeStock_ vouvraysan
La Vieille Charité dans le quartier du Panier, à Marseille © AdobeStock_ vouvraysan
Cathédrale de la Major - Marseille © AdobeStock_Charles de Lisle
Cathédrale de la Major – Marseille © AdobeStock_Charles de Lisle

Parmi eux on trouve la Vieille Charité, un somptueux édifice du XVIIe siècle qui trône sur la très jolie place pavée des Pistoles et abrite aujourd’hui un musée d’archéologie et un musée d’art contemporain après avoir été un hospice pendant des siècles, mais aussi la Maison Diamantée, l’un des plus anciens bâtiments du quartier, classé Monument Historique. On peut également contempler le Pavillon Daviel du XVIIIe, tout de pierre rose vêtu, sur lequel se tenait la guillotine sous la Révolution, ou encore l’Église des Accoules, une superbe église baroque du XVIIe siècle au clocher caractéristique.

Et puis, un passage au quartier du Panier ne saurait faire l’impasse sur une boutique-musée ouverte depuis 2015 et qui contribue à l’animation du quartier : La Maison de la Boule. Créée en 1904 par la famille Rofritsch, l’enseigne est le plus ancien fabricant de boules de pétanque au monde ! Et à Marseille, on ne plaisante pas avec la pétanque !

À lire également : À 1H de Marseille, ce sublime village est propice à la culture de la lavande et des amandes

Image en Une : Quartier du Panier dans la vieille ville de Marseille © AdobeStock_Relay24

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4Po

Mélina Hoffmann



Visite Guidée

Le Paris des francs-maçons

Je m'inscris

News populaire