S’il est indispensable de porter un masque pour ralentir la propagation du Coronavirus, il ne faut pas en oublier les gestes citoyens, premiers du nom ! Depuis quelques mois, des masques chirurgicaux jonchent sur les trottoirs, au grand damn de l’environnement. C’est ce qu’a voulu dénoncer le street-artist Toolate dans sa nouvelle expo Voici l’œuvre d’un connard.

Des masques chirurgicaux jetés au sol

Encadrer 50 masques jetés dans la rue et les exposer aux quatre coins de Paris : c’est la démarche originale de l’artiste niçois Toolate pour sensibiliser à l’écologie. Constitué de micro-particules de plastique, un masque à usage unique met 450 ans à se désagréger dans l’environnement.

Auprès de chacune de ses oeuvres, Toolate a apposé un cartel qui remercie avec ironie le propriétaire du masque : « voici l’œuvre d’un connard. Masque chirurgical jeté au sol. Dimension 16 cm x 7 cm. Artiste : inconnu ». Exposant jusqu’au 1er décembre, l’artiste explique au Huffpost qu’il a annoncé des dates qui correspondent à celle du confinement, toujours avec ironie. En partenariat avec l’association “Un déchet par jour”, basée à Marseille, Toolate souhaite d’ailleurs mettre aux enchères un de ses cadres et leur reverser les bénéfices.

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités