fbpx

700 enfants dorment dans la rue à Paris

Par Lea A

À Paris, c’est 700 enfants en famille qui sollicitent chaque soir une solution d’hébergement d’urgence. Cette année le Collectif des morts de la rue a dénombré parmi les décès, 8 mineurs. Les associations comme la Fondation Abbé Pierre, le Samu social ou l’Unicef France interpellent les pouvoirs publics sur ce chiffre alarmant.

Par ailleurs, dans les rues de Seine-Saint de Denis – le département le plus pauvre de France – un bébé d’un jour est décédé quand 160 autres sont sans-abris et 5 000 autres, dont la moitié est âgée de moins de 3 ans, dorment à l’hôtel. Sans parler des femmes qu’on renvoie à la rue leur nouveau né dans les bras…

Pour ces associations une chose est sûre la France n’honore plus le serment fait à la convention internationale des droits de l’enfant, celui de protéger les mineurs contre toutes menaces, « le droit d’avoir un refuge, d’être secouru, et d’avoir des conditions de vie décentes ».

Avec le froid hivernal qui souffle sur l’Hexagone, les associations demandent la mise en place d’un plan d’urgence pour des solutions d’hébergement et de logements pérennes. « La République a le devoir de garantir un avenir à tous ses enfants et la pleine effectivité de leurs droits. »

À lire également :
Les SDF dans le métro : beaucoup de quadras avec un emploi
Une appli pour aider les sans-abris de votre quartier
Retour sur l’expérience parisienne du “coiffeur des sans-abris”