fbpx

Paris est l'une des villes où la pollution automobile tue le plus en Europe

Par Colombe

Paris figure à la 4e place des villes les plus polluées d’Europe, derrière Madrid, Anvers et Turin. Au total, 2500 personnes meurent prématurément chaque année dans la capitale du fait de la pollution de l’air sur les 7 millions de victimes à l’échelle mondiale.

Le trafic routier largement en cause

Selon une étude publiée le 19 janvier dernier par The Lancet, revue scientifique britannique, la mauvaise qualité de l’air que nous respirons à Paris provoque près de 2500 décès prématurés par an. En cause ? Le trafic routier que nous connaissons dans la capitale… Des kilomètres d’embouteillages quotidiens – en particulier sur le périphérique – qui libèrent notamment des particules fines de dioxyde d’azote, particules estimées comme étant particulièrement dangereuses pour l’individu. Gaz très toxique, le NO2 est principalement émis par les motorisations diesels.

L’étude, qui a étudié un millier de villes à travers le monde, ajoute néanmoins que cette pré-mortalité en hausse dans bon nombre de villes européennes est due également aux activités industrielles et au chauffage individuel dans les logements. Quelques villes échappent à ce titre constat comme Dublin en Irlande ou Tromso en Norvège qui ne comptent aucun décès imputable à la pollution.

Selon des données de l’OMS, lors d’un pic de pollution à Paris, nous respirons la fumée de huit cigarettes dans une pièce de 20 mètres carrés… Un aquarium géant qui entraine des soucis de santé pour les plus fragiles et des dépenses que l’on pourrait éviter : en 2015, le Sénat évaluait le coût annuel de la pollution à près de 101,3 milliards d’euros.

A lire également : La pollution sonore à Paris : un fléau causant de nombreux maux



Visite Guidée

Le Paris des francs-maçons

Je m'inscris

News populaire