fbpx

Saviez-vous que la nouvelle affiche de Roland-Garros a été en partie réalisée par une IA ? Explication...

© Fédération Française de Tennis / Paul Rousteau
Par Julien Mazzerbo

Pour la 45e affiche de Roland-Garros, révélée fin 2023, la Fédération Française de Tennis (FFT) a frappé fort : cell-ci a été en partie générée par une IA. Ce parti-pris a provoqué une vive réaction de la part de l’opinion publique, entre admiration et polémique. Revenons sur cette étonnante peinture qui met à l’honneur notre chère capitale.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Inspiration impressionniste

Depuis 1980, les Internationaux de France – communément appelés Roland-Garros – font appel à des artistes de tous horizons pour réaliser l’affiche annuelle de la compétition. Pour l’édition 2024, c’est le photographe Paul Rousteau qui a remporté le concours. Sa création se distingue des anciennes affiches : plutôt que la porte d’Auteuil, où se déroule la compétition, le photographe imagine une peinture impressionniste en plein cœur de Paris. Court de tennis se mariant avec la Seine au premier plan, pont au second plan, balle de tennis en guise de soleil et tour Eiffel en arrière-plan, la composition est sublime. Paul Rousteau explique avoir pensé à plusieurs courants de peinture différents avant de se tourner vers l’impressionnisme, qu’il affectionne grandement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Roland-Garros (@rolandgarros)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Roland-Garros (@rolandgarros)

inscription

Une affiche en partie réalisée avec l’IA

Petit bémol. L’origine de la réalisation, sur laquelle le photographe fait preuve d’une grande transparence, est sujette à débat : ladite affiche a été réalisée à l’aide d’un programme d’intelligence artificielle, Midjourney. Paul Rousteau découvre le logiciel en mai 2023 et travaille dessus plusieurs semaines, allant de découverte en découverte. Fasciné par l’expérimentation, il brosse l’algorithme dans le sens du poil pour obtenir une composition qui se rapproche le plus d’une peinture impressionniste. Il affirme que l’affiche n’a pas été “uniquement produite” avec l’IA : le photographe réalise des retouches à la main à l’aide d’une palette graphique, travaillant sur le soleil en forme de balle de tennis et ou le court miroitant sur l’eau. Paul Rousteau, qui cumule plus de douze années d’expérience en photographie, considère que l’affiche “fait sens avec l’époque”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul Rousteau (@paul_rousteau)

Et vous, qu’en pensez-vous ? La nouvelle édition de Roland-Garros se tiendra du 20 mai au 9 juin 2024.

A lire également : “Tous les bouquinistes seront préservés, et aucun d’entre eux ne sera contraint d’être déplacé ou de quitter les quais pour les JO !” : Emmanuel Macron s’est exprimé…

Image à la une : © Compte X de la Fédération Française de Tennis / Paul Rousteau

Sources : Libération, Numerama, Ouest-France

Julien Mazzerbo

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l