fbpx

Un autre chantier ambitieux et colossal attend Notre-Dame de Paris dans les mois à venir !

Notre-Dame de Paris © Adobe Stock
Par Alexandre M

On le savait depuis un moment : 2024 promettait d’être une grande année pour Paris. Pas seulement parce que la capitale s’apprête à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques, 100 ans après la dernière fois, mais aussi par le nombre de grands chantiers prévus dans la capitale. Plus de place pour les piétons et les cyclistes, des équipements plus accessibles, des logements sociaux ou encore des bâtiments municipaux rénovés, autant de projets imaginés pour redonner un nouveau souffle à la capitale. Mais l’une des grandes promesses de la Mairie de Paris est “davantage de végétalisation. Un mot d’ordre qui va notamment s’appliquer sur l’un des sites les plus emblématiques de Paris…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

5 ans après, où en est le chantier de Notre-Dame de Paris ?

C’est un événement qui a fait immédiatement date dans l’histoire de Paris : les 15 et 16 avril 2019, pendant près de 15h, Parisiens et spectateurs du monde entier assistaient impuissants à l’embrasement de la cathédrale Notre-Dame, l’un des symboles de Paris. Parti de l’intérieur de la charpente, l’incendie a très vite pris une grande ampleur, détruisant notamment l’emblématique flèche, les toitures de la nef et du transept, ainsi que sa charpente. Ayant suscité une énorme émotion à travers le monde et d’importants dons pour sa rénovation, il s’agit pour rappel du plus important sinistre subi par la cathédrale depuis sa construction, achevée au milieu du XIVe siècle.

Histoire d’un chantier hors-normes © LP / Olivier Lejeune
Histoire d’un chantier hors-normes © LP / Olivier Lejeune

Un peu plus de cinq ans après ce drame, force est de constater que la célèbre cathédrale a d’ores et déjà retrouvé de sa superbe. Plus de 2000 artisans, qu’ils soient fondeurs, tailleurs de pierre, charpentiers, ébénistes, dinandiers, cordistes, bâtineurs, maîtres verriers ou facteurs d’orgues, ne cessent d’œuvrer pour redonner à l’édifice tout son prestige, lui qui a déjà retrouvé sa charpente, ou “forêt”, et sa flèche se dresse de nouveau fièrement à plus de 90 mètres de haut dans le ciel de la capitale. Tandis qu’une une très large partie du mobilier à l’intérieur de Notre-Dame, comme le Vœu de Louis XIII placé juste derrière l’autel,  a déjà retrouvé sa splendeur, d’autres restaurations sont toujours en cours, comme le mobilier liturgique (baptistère, l’autel, la cathèdre, l’ambon et le tabernacle) en cours de fonte dans une fonderie de la Drôme. Reste ensuite à assurer le câblage, pour installer les quelques 1.600 points de lumière d’éclairage dans la cathédrale, avant le grand événement attendu par tous : la réouverture au public prévue le 8 décembre prochain, jour de l’Immaculée Conception.

Bientôt une clairière au pied de la Survivante

Aussi colossal soit ce projet de rénovation de ce monument mythique, un autre chantier essentiel, et tout aussi ambitieux, se met discrètement en place… à quelques dizaines de mètres seulement. C’est en effet dans les prochains mois que doit débuter le chantier des abords de Notre Dame de Paris. Au programme, une végétalisation du célèbre parvis, qui bénéficiera même d’une fine lame d’eau afin de rafraîchir les visiteurs sur place. Situé en dessous, le parking souterrain sera ainsi transformé en promenade intérieure, permettant ainsi de profiter d’un espace de 3000 m2 et, surtout, de proposer un nouvel accès à la crypte archéologique.

Voici à quoi devrait ressembler le parvis de Notre-Dame dans quelques années © Studio Alma pour le Groupement BBS
Voici à quoi devrait ressembler le parvis de Notre-Dame dans quelques années © Studio Alma pour le Groupement BBS

Initialement prévus pour cette année, les travaux de ces abords de Notre Dame de Paris devraient débuter à l’été 2025, et devraient se poursuivre jusqu’en 2028, selon les informations fournies par la mairie de Paris lors d’une audition à l’Assemblée. En collaboration avec l’État et le diocèse, la mairie de Paris a prévu un budget de 50 millions d’euros pour le réaménagement du parvis de Notre-Dame. Confié au paysagiste belge Bas Smets, le projet vise donc à transformer le parvis en une véritable “clairière” végétalisée, créant ainsi une promenade de 400 mètres de long s’étendant de l’Hôtel-Dieu au Mémorial des martyrs de la déportation sur l’île de la Cité. Suite à la polémique autour du réaménagement du square du XIXe siècle entourant le chevet de la cathédrale, les bancs traditionnels Davioud seront bel et bien conservés, voire augmentés. Par ailleurs, la pelouse autour de la fontaine de la Vierge devrait être agrandie tandis que les places de parkings le long de la rue séparant les deux squares seront tout simplement supprimées.

Le grand square continu prévu entre le chevet et la Seine © Studio Alma pour le Groupement BBS
Le grand square continu prévu entre le chevet et la Seine © Studio Alma pour le Groupement BBS

 

À lire également : 1000m2 de stands gourmands et musicaux investiront cet été l’esplanade des Invalides

Image à la une : Notre-Dame de Paris © Adobe Stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire