squat-artistes-paris-zigzag

La pénurie et les prix exorbitants des logements franciliens et en particulier parisiens peuvent également avoir des conséquences surprenantes ! Le rayonnement artistique de Paris serait-il menacé par cette flambée des prix ? Faute de moyens suffisants, de nombreux artistes (toutes spécialités confondues) renoncent à s’installer dans la capitale ou le font mais de façon très précaire.

Advertisement

Le système D est de rigueur ! 

Le système D est de rigueur dans le monde de l’Art ! Malgré la présence d’alternatives à Paris (ateliers partagés, squats et résidences artistiques), un nombre croissant de créateurs se voient obliger de transformer leurs lieux de vie en ateliers de travail. Ce qui n’est pas sans conséquence.

Comment travailler dans de bonnes conditions quand on est obligé d’installer un atelier dans un appartement de 20 mètres carrés ?
Sans parler du fait que les propriétaires voient souvent d’un très mauvais oeil, la transformation de leur bien immobilier en atelier d’artiste !

ateliers-artistes-paris-zigzag

De grands disparités

Il y a incontestablement des inégalités financières et de classes entre des jeunes artistes issus de milieux différents“, explique Clément Davenel, artiste peintre, aux journalistes de Vice France. La crise actuelle du logement à Paris a effectivement exacerbé les disparités qui peuvent exister dans le milieu parisien de l’Art. Tous les artistes ne sont pas tous logés à la même enseigne !

Pour ne rien arranger, le manque d’espace de travail abordable influe sur la production artistique qui résulte à un manque de revenus liés à l’Art. La plupart d’entre eux sont donc obligés de prendre un boulot alimentaire qui s’avère contre-productif la plupart du temps.

création-artistique-paris-zigzag

Les autorités et notamment la mairie de Paris tentent de répondre aux besoins mais la réponse reste insuffisante. Selon un rapport de la SNAP-cgt (Syndicat National des Artistes Plasticiens), seules 6 demandes d’ateliers sur 900 sont satisfaites à l’heure actuelle.

Espérons que le retour de la disposition encadrant les loyers dans la capitale améliorera un peu la vie des artistes franciliens. Si les choses n’évoluent pas dans le bon sens, Paris risque de perdre son rayonnement et son attractivité artistique face à d’autres capitales européennes beaucoup moins chères telles que Bruxelles ou Berlin.

À lire également :
Les ateliers d’artistes à visiter à Paris 
Fluctuart : le musée flottant du Street Art 
350 000 m2 de friche investis par les artistes à Montreuil ! 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités