sdf-metro-paris-zigzag

L’Observatoire du Samu social a publié en début de semaine une étude concernant les sans domicile fixe qui se réfugient dans le métro. Le verdict est sans appel : plus de 2 500 individus différents ont été identifiés comme dormant dans le métro parisien durant l’année 2018… La RATP et la région Île-de-France ont alors décrété un état “d’urgence sociale” sur le sujet.

Si les chiffres, bien qu’alarmants, ne surprennent malheureusement pas, d’autres données plus étonnantes ont été soulevées : près d’un tiers des sans-abri exercent ou ont exercé un emploi récemment. Et ce chiffre est en constante augmentation, témoignant de la précarité grandissante qui touche le monde du travail.

metro-sdf-paris-zigzag

D’autre part, l’étude du Samu social nous en apprend un peu plus sur le profil moyen des SDF passant la nuit dans le métro. Ainsi, nous apprenons que 82% de ces derniers sont des hommes et que près de la moitié des sans abris ont 45 ans ou plus. Enfin, l’Observatoire souligne la situation critique concernant l’état sanitaire de cette population en marge de la société : 30% des sondés affirment être en “mauvais ou très mauvais état de santé”.

Pour pallier cette situation, RATP et région Île-de-France vont tous deux prendre des mesures. Ainsi, la société de transports tend à ouvrir de plus en plus de centres d’accueil tandis que Valérie Pécresse a annoncé la création de deux “Maisons Région Solidaires”, intégralement dédiées à l’accueil des sans-abris réfugiés dans le métro.

Crédit photo à la une : Instagram @elisabeth_lievrecros

À lire également :
La grève illimitée RATP débutera le 5 décembre

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités