fbpx

Quel bilan un an après le passage à 30 km/h dans la capitale ?

Par Sarra

Lorsque la Ville de Paris a annoncé le 30 août 2021 l’introduction d’une limitation de vitesse à 30 km/h, de nombreux sceptiques doutaient de son efficacité et craignaient l’impact d’une telle décision sur les temps de trajet. Et pourtant, un an après sa mise en application, le bilan est plutôt encourageant !

Un bilan plutôt prometteur 

Le 30 août 2021, la Mairie de Paris, dirigée par Anne Hidalgo, a annoncé l’instauration d’une limitation de vitesse à 30 km/h dans une grande majorité de la capitale. Cette décision vise à fluidifier le trafic et, dans le même temps, à améliorer la sécurité tout en réduisant l‘impact écologique des déplacements dans la ville.  Un an plus tard, plusieurs études semblent montrer une légère amélioration sur les routes depuis l’introduction de cette limite, mais est-ce suffisant pour convaincre les récalcitrants ?

Le bilan global est prometteur, et les différentes études réalisées au cours de l’année ont montré que les objectifs sont sur la bonne voie depuis l’introduction de la limitation de vitesse à 30 km/h. D’après l’appli Coyote, la vitesse moyenne en journée a diminué de 1,8 km/h, et l’étude menée par le service Data du Parisien fait état quant à elle d’une baisse de 7,7 % du nombre d’accidents par rapport à 2018/2019 ! De bonnes nouvelles auxquelles s’ajoutent les données enregistrées par les capteurs de Bruitparif, qui montrent une légère diminution du niveau sonore depuis le passage à la limitation de vitesse à 30 km/h.

Mais il y a encore des choses à faire ou même à changer pour que le projet soit optimal. Du côté de la RATP, la limitation de vitesse pose problème, notamment sur les trajets de nuit, avec des temps de parcours plus longs. C’est pourquoi Ile-de-France Mobilités a déposé en avril une demande pour que les bus puissent utiliser leurs voies réservées comme ils le faisaient avant l’introduction de la limitation de vitesse à 30 km/h. Il faudrait aussi, selon certains spécialistes, dont Mathieu Chassignet ingénieur en mobilité à l’Ademe, repenser les routes et les espaces de la ville pour permettre de meilleurs déplacements grâce à la mobilité douce.

A lire également : Le retour des bancs Davioud place de la République !  //  Devenu voie verte, le boulevard Bourdon a été totalement repensé et réaménagé ! 



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire