police-paris-zigzag

C’est a priori acté, une police municipale va voir le jour dans les rues de la capitale. 3400 agents seront ainsi voués à assurer la sécurité des Parisiens et le maintien de l’ordre public dès 2020. À l’initiative d’Anne Hidalgo, cette démarche est inédite à Paris, la capitale était jusqu’à présent la seule grande ville Française à ne pas être pourvue d’une police municipale.

Les Parisiens et la police : rétrospective

Depuis sa création, l’autorité policière a pris de multiples formes et s’est forgée une réputation mitigée. Directe héritière du Guet, la police de Paris était sous le contrôle de l’Etat dès le XVIIe siècle, son appellation a changé de nombreuses fois par la suite. De l’Empire à la Seconde Guerre Mondiale, l’usage de la préfecture de police à été fait a plusieurs desseins, des tristement célèbres “Brigades spéciales” à la “Force auxiliaire de police”. 2020 marquera a nouveau un tournant dans l’histoire de la police française.

police-municipale-paris-zigzag
Instagram @christophe_castaner

3 missions primordiales

200 agents vont en réalité rejoindre les 3200 policiers déjà postés dans la capitale pour former la fameuse police municipale de Paris. Cette dernière fonctionnera selon 3 missions principales parmi lesquelles la garantie de la propreté dans les rues : fumeurs, attention aux jets de mégots intempestifs ! À cela s’ajoutent le maintien de la tranquillité publique et la sécurité routière.

police-invalides-paris-zigzag
Instagram @policenationale

Une mesure controversée

Le projet est loin de faire l’unanimité à la fois pour les habitants parisiens que pour les politiques. En effet, si certains y voient un recul idéologique, d’autres dénoncent une imposture, les agents ne disposant pas d’armes létales…

À lire également :
Pourquoi n’y a t-il aucun panneau stop à Paris ?
Vidocq, bagnard, policier puis détective privé de Paris

Les prochaines visites guidées