De nombreuses histoires et récits alimentent le mystère émanant des tombes du cimetière du Montparnasse mais  la statue qui orne la tombe de Tatiana Rachewskaïa émerveille… Sculptée à l’époque par Brancusi pour 3 francs 6 sous, elle se trouve aujourd’hui au cœur d’une discorde judiciaire opposant l’Etat français aux descendants de la défunte.

Une histoire digne d’un roman russe

La vie de la jeune Russe fut courte mais mouvementée ! Après quelques années en prison, elle s’installe à Paris au début du XXe siècle. Cette “anarchiste” et parente de l’illustre Tolstoï est alors inscrite à la Faculté de Médecine de la capitale. En parallèle, un médecin du nom de Solomon Marbais lui donne des cours de français. C’est avec ce dernier que va naître une idylle aussi passionnelle que destructrice… La jeune femme est retrouvée morte quelques temps après dans sa chambre à l’âge de 23 ans, sans doute victime d’un chagrin d’amour fatal.

tatiana-baiser-paris-zigzag

Le Baiser

Pour honorer la sépulture de la jeune fille, sa famille prend alors contact avec un certain Constantin Brancusi, sculpteur roumain ayant notamment fait ses armes dans l’atelier d’Auguste Rodin, afin d’y dresser une stèle en l’honneur de Tatiana.  On assiste alors à la naissance du Baiser, en 1911, mettant en scène deux personnages ne formant qu’un dans une étreinte charnelle. Vendue à l’époque pour la modique somme de 200 francs, il se trouve que la cote de Brancusi a fait grimper son prix à plusieurs dizaines de millions d’euros. Depuis 2005 se livre alors une bataille judiciaire hors du commun entre les descendants de la défunte et l’Etat français.

baiser-brancusi-paris-zigzag

Véritable casse tête judiciaire, l’affaire se trouve à la croisée des chemins entre la politique culturelle d’Etat, le droit funéraire, la bataille fait rage entre les deux partis. En attendant, une enveloppe de bois a été érigée tout autour de l’oeuvre pour assurer sa protection. Plusieurs caméras de surveillance assurent également sa sécurité. Affaire à suivre…

À lire également :
À Paris, même le prix des places dans les cimetières est devenue exorbitant
Le plus vieux cimetière de Paris ouvre exceptionnellement ses portes

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités