fbpx

Bouquet de Tulipes de Jeff Koons : la statue déjà fissurée ?

Par Camille Beau

C’est un amateur d’art de passage au Jardin des Champs-Elysées qui a lancé la polémique sur Twitter vendredi dernier : il semblerait que le “Bouquet de Tulipes” monumental de  Jeff Koons, installé il y a un an seulement, se fissure déjà par endroit. Pour une sculpture en bronze à 3,5 millions d’euros, cela paraît inimaginable. Après avoir menée son enquête, la Ville de Paris affirme qu’il s’agit en fait… de crottes de pigeon.

Une oeuvre au coeur des polémiques 

Rappelons que la sculpture avait déjà suscité de vives polémiques quant à son emplacement initial -entre le Palais de Tokyo et le musée d’Art Moderne– et son coût lui aussi monumental. En effet, si l’artiste le plus côté au monde avait offert le dessin, la réalisation et l’installation avaient été financées par des mécènes via le Fonds pour Paris. Des intellectuels s’étaient insurgés également qu’un Américain soit à l’origine d’une oeuvre à la mémoire des victimes des attentats de Paris en 2015.

Fissures ou crottes de pigeon ?

Sur Twitter, l’homme à l’origine de la polémique s’est offusqué : « Elle n’a même pas un an et coûté plusieurs millions d’installation et de réaménagement du jardin : l’œuvre monumentale Bouquet of Tulips de Jeff Koons se casse la figure ! D’ici à ce que ça craque et que quelques fleurs tombent sur la tête d’un instagrameur ».

« Je n’ai pas attendu ce tweet pour faire des vérifications. Je me suis moi-même interrogé sur ces traces suspectes et sombre sur l’annulaire et l’auriculaire de la main tenant le bouquet de tulipe », a très vite indiqué Mathieu Rousset-Perrier, conservateur du patrimoine en charge de la statuaire publique. Les équipes de Jeff Koons sont également venues sur place avec une perche télescopique munie d’une caméra”. Et finalement, le verdict est tombé : ce sont bien de fientes d’oiseaux, claires et sombres, qui créent une illusion d’optique… Décidément, cette statue connaît une vie bien trépidante !

À lire également : La folle histoire des tulipes de Jeff Koons installées aux Champs Elysées