Canicule : quel avenir pour les grandes villes ?

Chaleur extrême, feux incontrôlables, pannes de train…la canicule qui touche la France est un véritable fléau, autant pour les ruraux que pour les citadins. Pourtant, si ces derniers se croyaient à l’abri des incendies jusqu’alors, il semblerait que ce temps soit désormais révolu. On vous explique.

Des incendies inquiétants

Vous l’aurez sans doute remarqué, le réchauffement climatique se fait de plus en plus sentir. Et, entre tous les inconvénients qu’il présente, la canicule est sans aucun doute celui qui nous touche le plus. Dans le sud de la France, les fortes chaleurs entraînent souvent des feux de broussailles qui se transforment rapidement en incendies incontrôlables. C’est notamment le cas en Gironde, où les pompiers luttent contre un feu qui a déjà emporté plus de 20 500 hectares, soit près de deux fois la taille de Paris.

Vous avez d’ailleurs pu remarquer hier la présence d’une fumée noire dans la capitale. Si elle est en partie due à des particules fines de l’incendie en Gironde, ramenées par le vent, elle provient également d’un feu qui s’est déclenché…dans le VIIIème arrondissement ! Il faut tout de même préciser que cet incendie en plein Paris s’est déclenché par l’enflamment d’un camion frigorifique, mais cette image de fumée noire dans la capitale interroge : se pourrait-il que la région parisienne puisse être aussi touchée par des incendies de forêts ?

Twitter @BigRach2

Les grandes villes ne sont pas épargnées

L’Office nationale des forêts (ONF) est formelle : « Toutes les forêts d’Île-de-France sont concernées ». Pour éviter au maximum le déclenchement de feux, l’ONF a mis en place des mesures qui interdisent l’accès à certaines routes forestières.  Il faut dire que la région abrite 287 000 hectares de forêts et que, avec le réchauffement climatique, plus aucune zone géographique ne semble à l’abri.

C’est le cas notamment de l’Angleterre, pourtant réputée pour son climat humide et froid. Hier, un incendie a ravagé le village de Wennington, à l’est de Londres, sur plus de quarante hectares. Au total, ce sont une dizaine d’incendies qui ont été déclarés dans toute la capitale anglaise depuis le début de la vague de chaleur. Les pompiers londoniens ont déployé une procédure d’urgence afin de les maîtriser au plus vite.

 

Virginie Paillard 

A lire également :

Canicule : la carte indispensable pour trouver des îlots de fraicheur à Paris
Climat : Paris progresse mais reste loin de ses objectifs
Quand Paris vivait son premier (et son pire) grand incendie

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités