trottinettes-paris-zigzag

Une nouvelle qui risque de satisfaire une bonne partie des Parisiens, de plus en plus mécontents de voir les trottoirs de la ville saturés de trottinettes électriques. Effectivement, 6 opérateurs ont déjà jeté l’éponge temporairement ou définitivement. La folie des trottinettes est-elle sur le déclin ?

Un cahier des charges plus contraignant 

Suite à de nombreuses plaintes venant de Parisiens mécontents, les relations entre la mairie et les opérateurs de trottinettes se sont considérablement durcies depuis début juin. Il est vrai qu’aujourd’hui se balader dans les rues de la capitale s’apparente à un véritable parcours du combattant ! Un nouveau cahier des charges plus contraignant à depuis fait son apparition au grand dam des spécialistes de ce nouveau moyen de transport.

trottinettes-électriques-paris-zigzag

Une situation devenue incontrôlable ! 

La mairie exige que les flottes soient réduites, que les trottinettes soient bridées à 20 km/h et que les opérateurs soient responsables du comportement de leurs clients en terme de sécurité et de stationnement. Sur ce dernier point, tout le monde s’accorde pour dire que la situation est devenue incontrôlable !

Sur les 12 opérateurs actuels, 6 ont déjà fait part de leur souhait d’arrêter l’aventure à Paris mettant en avant des conditions d’exploitation trop restrictives et une rentabilité en baisse dues notamment à une trop forte concentration de l’offre. Les seuls à être encore présents sur le territoire sont Lime, Bird, Dont, Circ, Voi, Jump et B-Mobility. Anne Hidalgo semble satisfaite car son objectif est de limiter le nombre des opérateurs à trois !

À lire également :
La nouvelle amende pour les utilisateurs de trottinettes 
Interdiction des trottinettes sur les trottoirs à Paris 
Accident mortel de trottinette à Paris 

Les prochaines visites guidées