Alors que l’épidémie de Covid-19 continue son inquiétante progression à Paris et dans la plupart des grandes villes de France, le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé ce soir à 20h dans un long entretien de 45 minutes diffusé sur TF1 et France 2. Au cours de cet entretien, et pour faire face à cette deuxième vague de contaminations, le chef de l’État a annoncé la mise en place d’un couvre-feu sanitaire dans certaines régions françaises, dont Paris et sa région, mais aucun reconfinement, ni local ni général.

Un couvre-feu à Paris et dans huit autres métropoles

Lors de cet entretien, le chef de l’État a annoncé la mise en place d’un couvre-feu, comme cela est déjà le cas en Guyane, dans les métropoles placées en zones d’alerte maximale, y compris à Paris et en Île-de-France : ce couvre-feu sera en vigueur tous les soirs à partir de 21 heures et jusqu’à 6 heures du matin.

La mesure entrera en vigueur à minuit dans la nuit de vendredi à samedi et pour une durée minimale de quatre semaines à six semaines. L’amende forfaitaire pour non-respect de cette mesure sera de 135 euros. Le président de la République a confirmé que les théâtres, les musées, les restaurants et les bars des zones concernées par le couvre-feu devront également fermer à 21 heures.

Le couvre-feu vise notamment à limiter les déplacements nocturnes, donc les fêtes, soirées, réunions de famille en lieux privés, difficiles à contrôler et impossibles à interdire, mais sources majeures de clusters. Le gouvernement a par ailleurs rétabli par décret l’état d’urgence sanitaire, qui avait pris fin le 10 juillet, à partir du 17 octobre à minuit sur l’ensemble du territoire.

À lire également : COVID-19 : 30 000 bars et restaurants pourraient mettre la clé sous la porte

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités