vue-paris-zigzag

Selon le rapport réalisé par l’hebdomadaire britannique The Economist sur le coût de la vie, Paris est considérée pour la deuxième année consécutive comme la ville la plus chère du monde, à égalité avec les villes de Hong Kong et Zurich. En mars 2019, la capitale française partageait ce statut peu enviable avec Hong Kong and Singapour.

Paris, Hong Kong et Zurich en tête

Comme à son habitude, la cellule de recherche du magazine britannique a passé à la loupe 133 villes à travers le monde afin d’y évaluer le prix de la vie, en se basant sur les tarifs de 140 produits et services. Restauration, immobilier, commerce ou encore prix des vêtements, tout a été inspecté au peigne fin pour délivrer ce classement. Le verdict est tombé et, à Paris, seuls quelques secteurs restent néanmoins abordables en comparaison avec les autres grandes villes. Parmi ces derniers, on retrouve les transports, mais également l’alcool.

Un classement en dollars qui explique en partie cette position

Ce classement reste néanmoins à prendre avec des pincettes puisqu’il est réalisé en dollars et est donc fortement lié aux fluctuations des monnaies : l’impact de la pandémie sur le dollar est le principal facteur de variation du coût de la vie dans de nombreux pays, souligne d’ailleurs le rapport. “La pandémie de Covid-19 a fait perdre en valeur le dollar américain tandis que les monnaies d’Europe de l’ouest ou du nord de l’Asie se sont renforcées, ce qui a eu des conséquences sur le prix des biens et services“, remarque ainsi l’un des responsables de l’étude.

Ainsi, Paris et Zurich se retrouvent en haut du classement notamment à cause de la hausse de l’euro et du franc suisse par rapport au dollar, tandis que la livre sterling – qui ne cesse de chuter – permet à Londres, pourtant connue comme l’une des villes les plus chères au monde, de ne s’établir qu’à la 20e place. Une chose est néanmoins certaine : si vivre dans la Ville Lumière devient de plus en plus compliqué, s’y installer s’apparente désormais au calvaire, le prix de l’immobilier ayant été multiplié par 5 en 25 ans.

À lire également : Pourquoi les Parisiens quittent-ils Paris ?

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités