C’est l’une des conséquences de la 5e vague de Covid-19, qui secoue en ce moment Paris et la France entière. Depuis le lundi 3 janvier 2022, le télétravail est rendu obligatoire au minimum trois jours par semaine par le gouvernement. Conséquence : les déplacements sur la route et dans les transports en commun se font plus rares en Île-de-France.

Les transports en commun se vident

Avec l’émergence du télétravail particulièrement recommandé depuis le début de la pandémie, les franciliens sont moins nombreux à emprunter les transports en commun (métro, BUS, RER, tramway), notamment en heure de pointe. La semaine dernière, Île-de-France Mobilités estimait que 60% des voyageurs habituels” se rendaient dans les transports. Une baisse de près de 2 millions de déplacements en moins chaque jour.

Des embouteillages moins importants

Les Franciliens sont aussi nombreux à laisser leur voiture au parking. En effet, selon France Bleu, le cumul des bouchons dans la journée du mercredi 5 janvier atteignait “70 kilomètres au total, contre 275 kilomètres de bouchons d’habitude : soit quatre fois moins.”  Un phénomène qui s’inscrit plus largement dans les changements d’habitudes de déplacements des Parisiens, qui circulent davantage en vélo qu’avant.

À lire également : Après 7 ans de fermeture, la Grande Poste du Louvre rouvre enfin au public !

Crédit photo : Paris ZigZag

                                                                                                                                                                                                                            Kevin Sonsa-Kini 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités