Dans le 14e, un couvent et son jardin menacés par un projet d’immeubles de 7 étages

Les riverains du quartier Reille-Montsouris et les protecteurs du patrimoine parisien n’ont pas dit leur dernier mot. Dans une pétition, ils se joignent à l’association Exemplarité 14 pour demander la protection du jardin des Franciscaines et du couvent adjacent, menacés par un projet immobilier d’envergure. Explications. 

Non au “bétonnage du jardin des Franciscaines”

Situés dans le 14e arrondissement, le couvent des Sœurs Missionnaires de Marie et le jardin des Franciscaines sont le théâtre d’un profond désaccord. En cause, le projet de l’opérateur In’li, qui souhaite construire un immeuble de sept étages impliquant la démolition de certains bâtiments et de plusieurs arbres. 

Toutefois, les habitants du quartier sont fermement décidés à tout mettre en place pour empêcher le projet, notamment via une pétition en ligne déjà signée par plus de 4 000 personnes. Ils invoquent des dégradations patrimoniales et végétales dans ce “poumon vert de 10.000 m²” si le projet était mené à bien. Le couvent accueillait jusqu’à aujourd’hui la coopérative Plateau Urbain et l’association de colocation Caracol, après sa vente au promoteur par les Sœurs, d’après le journal Le Parisien. Déjà repoussé deux fois, les défenseurs du site espèrent que la Mairie va suspendre définitivement le permis de construire et proposer le rachat de l’espace. 

Le promoteur se défend 

Le constructeur a expliqué quant à lui que le projet consiste en la création de 150 logements dans des immeubles en boisnécessitant la démolition d’une série de bâtiments dégradés et vétustes le long de l’impasse”. Selon ses propos, la chapelle serait conservée et l’intégralité du couvent et de extension réhabilités. Ces derniers devraient accueillir une association en charge de la protection de mineurs placés dans le cadre de l’Aide Sociale à l’enfance (ASE). “Il faut noter que ces bâtiments ne sont pas classés aux monuments historiques et n’ont pas fait l’objet de réactions particulières de la part des architectes des bâtiments de France” ajoute-t-il, toujours à nos confrères du Parisien. Concernant les arbres, In’li défend l’abattage de 8 arbres et la plantation de 25 espèces locales

Photo de Une : https://couventreille.com/

À lire également : Une pétition circule pour sauver la bibliothèque Sainte-Geneviève

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités