De belles illustrations de Paris à l’aquarelle

De belles illustrations de Paris à l’aquarelle

De jolies illustrations de Paris qui ressemblent à s’y méprendre à la réalité ? C’est exactement ce que propose un très talentueux artiste parisien : Geoffrey Beloeil, jeune dessinateur freelance qui aime, comme nous, arpenter les rues de la capitale à la recherche de ses trésors. On découvre ces jolis dessins.

Metro Blanche © Geoffrey Beloeil

Metro Blanche © Geoffrey Beloeil

S’il n’est installé à Paris “que” depuis sept ans, Geoffrey Beloeil semble pourtant connaître la capitale comme sa poche. De la station Lamarck-Caulaincourt, l’une des plus belles de Paris, à l’emblématique Pont Neuf en passant par une petite brasserie du Haut-Marais, ce trentenaire originaire du sud de la France n’hésite pas à sortir son aquarelle ou son encre de Chine pour en dessiner ses plus agréables détails.

Lorsqu’il croque la capitale, cet illustrateur – dont les domaines de prédilection sont bien différents, la publicité et la mode ! – est avant tout animé par une envie de raconter son environnement, les trésors de son quotidien. “Dans ma série Night Lights, entièrement réalisée au crayon et à l’aquarelle, j’ai dessiné la rue de Douai où j’avais pour un temps l’habitude de sortir, Le Saint Gervais [ndlr : un bar] et le Musée Picasso où j’ai l’habitude de me promener, des endroits où je me rends plus rarement comme le Pont Bir Hakeim dont j’apprécie particulièrement l’architecture”, nous explique celui qui, en plus de son cursus en illustration, a suivi une formation en bande-dessinée aux Beaux-Arts.

Métro Bir Hakeim

La station Bir Hakeim – © Geoffrey Beloeil

Mais, contrairement à ce que l’on pourrait croire en voyant ces dessins d’un réalisme épatant, pas question pour l’artiste de faire une reproduction exacte de la réalité. Pas question, non plus, de faire de Paris une image d’Épinal ou une simple carte postale. “Dans mes illustrations, Paris est un personnage à part entière, plus qu’un simple décor. Mon but, au-delà d’une reconstitution fidèle de l’architecture, est de restituer une ambiance, une atmosphère, une heure de la journée, les néons d’un bar éclairant la nuit.

Ile Saint Louis - Sketchbook

Ile Saint Louis – Sketchbook © Geoffrey Beloeil

C’est sans doute à ce besoin de restituer l’ambiance au quotidien de la capitale que l’on doit la présence, très régulière, de personnages présentant un point commun : le smartphone ! « Mes illustrations racontent parfois ça, une errance, une rencontre qui ne se produit pas, des gens trop absorbés par leur smartphone« , avoue en effet le dessinateur. « Ils marchent dans leur bulle sans faire attention à ce qui les entoure ni même à la magnificence de Paris qui, elle, est présente quoiqu’il en soit ».

Sur le vif pour ses dessins à l’encre de Chine ou de manière plus travaillée pour ses aquarelles, Geoffrey Beloeil aime ainsi faire des mises en scène uniques, de Paris mais aussi des Parisiens. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est plus que réussi. On vous laisse juger par vous-même… On vous laisse également compter le nombre de téléphones présents sur ses illustrations !

Le Penseur

Le Penseur © Geoffrey Beloeil

Lamarck Caulincourt Geoffrey Beloeil

Pour en découvrir davantage sur son travail, n’hésitez pas à arpenter son compte Instagram.