De somptueux bijoux appartenant à Mathilde Bonaparte ont été volés !

Très tôt ce dimanche 22 janvier, des cambrioleurs ont subtilisé des bijoux de la princesse Mathilde Bonaparte, au musée Hébert, en Isère. La parure de la famille impériale avait été prêtée par le musée d’Orsay et est estimée à plus de 100 000 euros. 

Les bijoux de la princesse Mathilde dérobés

C’est un casse digne d’un roman du célèbre gentleman cambrioleur. Le dimanche 22 janvier, aux alentours de cinq heures du matin, des individus se sont introduits au musée Hébert de La Tronche, en Isère. Au moyen d’une échelle, ils ont atteint une balustrade puis cassé le carreau d’une fenêtre. Ils se sont glissés à l’intérieur du musée et se sont emparés des bijoux conservés dans une vitrine, accrochée au mur. Ces trésors Second Empire appartenaient à la princesse Mathilde Bonaparte (1820-1904), nièce de Napoléon

Les malfrats ont eu le temps de prendre la clé des champs avant l’arrivée des forces de l’ordre, malgré l’activation de l’alarme. Une enquête est ouverte, confiée à la police judiciaire.

Des broches, bracelets, bagues et boucles d’oreille auraient été subtilisés, selon les informations de FranceInfo. D’après Connaissance des Arts, les biens, propriété de la Fondation de France, étaient en dépôt depuis 2019 au musée Hébert, suite à un prêt du musée d’Orsay. Une première estimation évalue le butin à 110 000 euros.

Crédit image de Une : Portrait de la princesse Mathilde Bonaparte par Édouard Louis Dubufe / Wikipedia Creative Commons

À lire également : On vous révèle les découvertes faites dans les sarcophages de Notre-Dame
Transformée en lieu de mémoire, la gare de Bobigny ouvre ses portes au public

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités