Déconfinement : les mesures annoncées par Édouard Philippe

vue-paris-zigzag

Ce mardi 28 avril 2020, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé la stratégie et les principales mesures de son plan de déconfinement lors d’un discours très attendu à l’Assemblée nationale. Lors de cette déclaration, le Premier ministre a donné des précisions concernant les conditions et le déroulement précis du retour à l’école, de la reprise du travail pour les salariés des secteurs « non essentiels », de la relance économique, mais a également abordé les mesures sanitaires qui accompagneront cette reprise “progressive” et différenciée selon les territoires. Certains départements seront différenciés “vert” ou “rouge” en fonction du niveau de circulation du virus.

Voilà ce qu’il faut retenir de cette prise de parole développée en six domaines-clés et en suivant trois mots d’ordre : “protéger, tester, isoler”.

Calendrier de déconfinement. Si tous les indicateurs suivent la courbe actuellement envisagée par les experts, une première phase de déconfinement aura lieu entre le 11 mai et le 2 juin. “Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai, ou nous le ferons plus strictement“, a cependant prévenu Edouard Philippe. La réouverture des cafés et restaurants sera réfléchie et annoncée à la fin du mois de mai.

Respect des gestes barrières, distanciation sociale et port du masque. Le respect des gestes barrières et la distanciation sociale devront être accompagnés du port du masque dans de nombreuses circonstances. Pour cela, Édouard Philippe s’est engagé à ce que 20 millions de masques lavables soient disponibles à partir du 11 mai.

700 000 tests par semaine. Le premier ministre a annoncé vouloir, dès le 11 mai, pouvoir effectuer 700 000 tests par semaine, qui seront pris en charge à 100% par la sécurité sociale. Dans ce cadre, toutes les personnes présentant des symptômes seront testées : en cas de test positif, les “cas contact”, c’est-à-dire les personnes ayant été en contact direct avec le cas symptomatique, seront également testés et isolés.

Écoles, collèges et lycées rouvriront dans des conditions différentes. Une réouverture progressive, sur la base du volontariat, aura lieu pour les crèches, les écoles maternelles et les écoles primaires à partir du 11 mai. Dans ces établissements, le port du masque n’est pas recommandé. Les collèges pourraient rouvrir dans un second temps, le port du masque y sera obligatoire et les classes seront limitées à 15 élèves par classe.  Un nouveau point d’étape aura lieu à la fin du mois de mai afin de décider de la réouverture, ou non, des lycées en juin.

Les entreprises invitées à continuer le télétravail. Le premier ministre demande à ce que le télétravail soit maintenu autant que possible pendant les trois premières semaines du déconfinement. De la même manière, le premier ministre a appelé les entreprises à proposer un aménagement des horaires de leurs salariés afin de favoriser la distanciation physique.

Réouverture des commerces. Tous les commerces, sauf les cafés et restaurants, pourront rouvrir à partir du 11 mai, y compris les marchés qui pourront cependant être fermés sur demande préfectorale. Chaque commerce devra limiter le nombre de personnes présentes dans son enceinte afin de veiller au respect des mesures de distanciation physique et les commerçants pourront subordonner l’accès à leur commerce au port d’un masque.

Amélioration de l’offre des transports. Edouard Philippe a annoncé vouloir remonter au maximum l’offre de transport urbain : à Paris, 70% de l’offre de la RATP sera disponible le 11 mai et les transports aux heures de pointe doivent être réservés à ceux qui travaillent. “Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, métros comme bus, et les opérateurs devront, au moins pour les trois semaines à venir, s’organiser pour permettre, même dans le métro, de respecter les gestes barrières” a développé Edouard Philippe. Ce sera également le cas dans les bus scolaires et dans les taxis et VTC. Enfin, les déplacements seront à nouveau autorisés sans attestation, dans la limite de 100 km de chez soi.

Rassemblements limités à 10 personnes. Les plages resteront fermées au moins jusqu’au 2 juin. Les médiathèques, les bibliothèques et les “petits musées” pourront rouvrir dès le 11 mai, mais les théâtres, grands musées, cinémas, salles des fêtes, salles de concerts ne rouvriront pas avant le 2 juin. Les lieux de culte et les cimetières pourront ouvrir, mais les autorités religieuses sont invitées à ne pas organiser de rassemblements. De manière générale, il faudra “éviter les rassemblements de plus de 10 personnes”.

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités