fbpx

Depuis le déclenchement du 49.3 par Elisabeth Borne, la colère gronde place de la Concorde

Par Lisa P

Pirouette du jour du gouvernement : la Première ministre, Elisabeth Borne, déclenche le très controversé article 49.3 de la Constitution pour faire passer la réforme des retraites sans le vote des députés. Devant l’Assemblée Nationale, les manifestants affluent de toute part et improvisent un rassemblement.

Une décision contestée

Rappelons que le Sénat s’est déjà exprimé en faveur du fameux projet de loi. Aujourd’hui aurait pu tout faire basculer, si Emmanuel Macron n’avait pas décidé de recourir à l’article 49.3 de la Constitution pour faire passer la réforme de force, sans vote à l’Assemblée. Cette décision a donc été annoncée cet après-midi par Elisabeth Borne et a suscité énormément de contestations. Les réactions ont été assez fortes sur les réseaux mais également pendant la séance ou l’on a pu voir des députés de la Nupes chanter la Marseillaise comme forme de protestation, ce qui a même provoqué la suspension de la séance.

De leur côté, les Parisiens ont improvisé une manifestation surprise place de la Concorde. Ils sont prêts à montrer leur mécontentement au gouvernement qui semble ignorer leurs grèves depuis déjà plusieurs semaines. Actuellement, un cortège de jeunes manifestants parti du Panthéon vient d’arriver place de la Concorde pour gonfler les troupes. Pour les encadrer, un dispositif policier barre le pont de la Concorde, qui mène jusqu’à l’Assemblée nationale, où Elisabeth Borne a déclenché le 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites.